Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:23

- note préliminaire : article déconseillé aux âmes couturières sensibles : il contient des photos d'une grande violence perpétrée sur une pauvre jupe innocente. Je vous aurai prévenues ! -

Traaaaansformation !

Au début que je faisais de la couture, disons de manière un peu suivie et réfléchie, je me suis lancée dans un grand projet : une jupe, découverte dans Marie Claire Idées, qui m'a fait rêver un bon moment avant que je ne me décide à m'y mettre. Cette jupe est (dans l'absolu) toute simple à construire – deux rectangles froncés et tenus à la taille par un ruban - mais, je ne sais pas si ce sont les légendaires explications de MCI ( qui, par exemple, mettait les n° des cotons, mais pas la marque... ) ou mon manque de pratique à l'époque, en tous cas, les broderies ont été réussies, le montage, non.

Il faut dire aussi que leur construction n'est pas super intelligente : le bas de la jupe est brodé, et on y ajoute des blés en crochet assez épais, donc c'est très lourd. Et, dans les explications, on est sensés faire un rentré, et faire un ourlet invisible un peu au-dessus des broderies. En soi, c'est très bien, et le modèle tient bien compte du surplus de l'ourlet, tout ça. Sauf qu'un ourlet de plus de 20 cm, et en plus très lourd, ça n'est pas invisible très longtemps : comme on coud en ne prenant qu'un fil à chaque fois, eh bien, à l'usage, l'ourlet tire sur le tissu, ça se voit, et c'est très vilain ( et dangereux pour la jupe ).

A coté de ça, j'ai moi-même fait de belles bêtises, notamment dans la construction de la ceinture ( enfin, je ne sais pas si on peut appeler ça « construction », j'ai même honte de mettre des photos de ça... ). Non seulement je n'ai pas mis, disons, un soin extrême dans mes fronces ( pas droites, une horreur), mais en plus la couture d'assemblage jupe+ruban est.. insoutenable.

Traaaaansformation !

Avec tout ça, il s'est avéré que la taille non élastique n'était pas très pratique : j'avais beau avoir plusieurs boutons, quand je mettais la jupe au premier, l'ouverture baillait, et avec les autres boutons, j'étais un peu à l'étroit... Il fallait donc que je fasse quelque chose, pour pouvoir mettre cette jupe cet été sans frémir que 1) la jupe s'ouvre 2) l'ourlet se défasse 3) je me retrouve à poils ( ce qui serait, tout le monde en conviendra, quand même mieux ).

Traaaaansformation !

La transformation ne m'a vraiment pas pris longtemps ( il fallait juste s'y mettre, quoi ! )

J'ai donc défait l'ourlet et la ceinture existante, rajouté une doublure ( blanche ) cousue avec l'ancien rentré de l'ourlet, et qui va jusqu'à la taille ( la jupe est donc entièrement doublée, et il n'y a plus d'ourlet qui tire ), et refait la ceinture. Pour mon confort, au milieu dos, j'ai mis un élastique plat ( qui rend les boutons inutiles ou presque, mais j'aime tellement ces boutons que je les ai mis quand même ). Le reste est froncé. Et puis, j'ai refait une boutonnière correcte. Et alors, là, l’événement ! Comme Iphigénie ne fait pas de boutonnières automatiques, je me suis remise à la couture main. Que c'est agréable, de faire ses finitions à la main ! J'avais oublié le taux de satisfaction que ça donne !

Bon, ma boutonnière n'est pas encore absolument parfaite, mais c'est un (bon) début !

Traaaaansformation !

Bref, je suis bien contente : j'ai sauvé une jupe que j'aime beaucoup, et surtout, j'ai mis un vrai soin dans mes finitions, et ça a payé. Tout ça toujours dans mon grand plan de réflexions couturesques. L'été s'annonce bien !

Traaaaansformation !

***

modèle : jupe blés, Marie Claire Idées

tissu : lin de chez Toto (fond de la jupe) et cotons blanc et saumon de recup'

boutons : recup'

cotons : Homo Roussel ( Rouen )

Partager cet article

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article

commentaires

Dane 28/06/2014 13:23

tu aurais du nous la monter portée elle est jolie cette jupe jolie couleur bravo biz

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Archives