Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 18:17
Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Il arriva un jour où la licorne revint de vacances... Et où elle retrouva son atelier.

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Alors elle prit son plus beau tissu bleu à petites fleurs ( il ne lui en restait plus beaucoup, en plus, juste la taille de ce qu'elle voulait faire.... ), l'assortit à un uni ( bleu, il ne faut pas perdre les bonnes habitudes ! ), et reprit Germaine...

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Les retrouvailles furent émouvantes...

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Donc, une douce pochette qui cache un carnet, toute simple ( deux rectangles cousus pour l'extérieur, idem pour la doublure ), mais pleine de charme quand même, celui du retour des vacances, des retrouvailles, de ce moment particulier où il faut se réadapter " au monde ".

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Et puis, je me suis servie pour la première fois d'un des boutons en céramique offert à mon anniversaire, boutons auxquels je tiens beaucoup, mais un peu trop lourds pour servir en habillement. Quoi de mieux que cette pochette qui me suivra partout pour l'y accrocher ?

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

🍄🍄🍄

Patron : maison

Tissu : Toto (stock) et récup'

Bouton : stock, offert...

Repost 0
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 16:30
Des nouvelles du front...

... rapides et succinctes, parce que Overblog a décidé que, si j'arrêtais de publier quelques temps, il m'imposait de la publicité ! Encore une bonne raison de déménager bientôt...

Bien entendu, il y a plein de petites choses en attente : des trousses, des vêtements, de la couture, du crochet... Enfin, plein de choses, qui viendront bientôt, le temps de reprendre mes bagages et de les poser à l'autre bout de la France...

Repost 0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 21:49

Attention, départ en vacances imminent !

 

On ne peut pas dire que j'ai été très présente ici ces derniers temps ( note spéciale à ma copine Marion qui m'a recproché de ne plus poster, parce que (je cite) "quand j'ai rien à faire, j'ai vraiment plus rien à faire" ).

Bon, eh bien ça n'est pas parti pour s'arranger...

J'ai bien cousu des petites choses ( notamment une Scarlett portée et reportée... ), mais la motivation le temps a manqué pour prendre des photos, et les vacances ont vraiment commencé...

Alors, je ne serai pas là pendant un bon gros mois, un mois de soleil, de danse, de sourire, d'amour. Un mois hors de la civilisation.

Je reviendrai par ici en août, avec beaucoup de projets, et surtout celui d'une migration, vers une plateforme qui me corresponde mieux, avec une nouvelle forme, et surtout une petite boutique ( * applause * ) !

D'ici là, j'emporte des petites choses à faire, et je viens de trouver une mine de tissus bios, qui vont être sérieusement mis à contribution pour me coudre une jolie version d'Amethyste de Grain de Couture, puisque mon papa m'a gentiment offert le livre à mon anniversaire ( héhé, il est bien mon papa, hein ? ).

 

Alors bel été à vous, profitez du soleil, et rêvez bien...

A bientôt !

Voir les commentaires

Repost 0
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:39
Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

Il était une fois, au pays des rêves, deux coccinelles qui s'appelaient Caroline et Sidonie. Elles étaient sœurs et s'aimaient d'amour tendre. Un jour, une fée vint frapper à leur porte... [ vous voulez connaître la suite de cette passionnante histoire ? Écoutez donc radio-couture la semaine prochaine, à la même heure. ]

Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

Il y a déjà un bon moment, ma maman m'a ramené du salon Creativa un kit … pour faire des coccinelles. De ma-gni-fi-ques coccinelles en feutrine, avec une chouette bouille, et prévues pour faire port-clefs, en plus !

Sur le moment, j'étais trop occupée pour savourer la naissance de mes coccinelles, j'ai donc laissé le kit pour les vacances, là où j'aurais du temps pour m'appliquer. J'ai bien fait, parce qu'elles ne sont pas compliquées à faire, mais elles demandent quand même soin et patience, surtout pour les découpes dans la feutrine.

Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

Caroline et Sidonie sont donc nées, et elles sont trop mignonnes ! Elles sont relativement rapides à faire ( environ 1h 30 chacune ), et malgré des explications assez... fantaisistes ( traduites de l'italien, assez amusant ) : les schémas aident à comprendre où ils veulent en venir. J'ai fait quelques modifs en allant pour éviter des coutures apparentes ( notamment pour accrocher le ruban) et pour éviter d'utiliser de la colle pour les cheveux et les points.

Ce que j'aime par-dessus tout, c'est leur tête ! Avec le jersey chair légèrement rembourré, je trouve ça charmant !

Le mieux dans tout ça, c'est qu'il y avait un peu trop de fournitures pour deux coccinelles, je vais donc pouvoir leur apporter des frères et sœurs ! ( la grande question du jour demeure : les coccinelles, ça naît dans les choux ou dans les roses ? )

Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

***

kit : Il Mondo di Pezze

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:32
Camomille...

Camomille, c'est une longue histoire. Et loin d'être finie !

Depuis un moment, j'ai deux grandes envies ( enfin, entre autres, s'il n'y avait que celles-là... ) : patronner, et me faire un haut à bretelles. Comme ça devenait vraiment important, j'ai décidé de réunir ces deux envies, et de patronner un haut à bretelles. La belle affaire ! ( note à vous mêmes : ce n'est certainement pas la dernière fois que vous entendrez parler de Camomille ! ).

Camomille...

Bon, je suis donc mise à dessiner. Et puis j'ai cousu la première toile. Arf. Horreur ! Ca n'allait pas, mais pas du tout. « je couds une toile pour vérifier que c'est bon, et je fais la version définitive » que je m'étais dit. Oh le bel espoir ! J'ai donc sérieusement revu mon patron, fait des pinces, revu hauteur, largeur, tracé. Et je me suis dit, allez, c'est bon ! Je sors ma baptiste bleu à pois blancs ( celle de Suzy, il m'en restait juste assez ). Que n'avais-je pas fait là... C'était pas encore ça. Bon, c'est portable, hein ! Mais avec des nœuds aux bretelles, et sans trop m'approcher d'un miroir.

Camomille...

Là-dessus, j'ai laissé reposer un peu, j'ai de nouveau revu mon patron, et j'ai refait une toile ( j'avais compris la leçon --' ). Dans un magnifique tissu vert hôpital ( la parmenture de la photo, oui oui ). C'était toujours pas ça, mais ça commençait à venir. D'ultimes modifs, et j'ai donc cousu la première version, la version de test, donc.

Camomille...

Alors, d'abord, les caractéristiques :

- Camomille est un top de coupe droite, ajusté à la poitrine

- avec un décolleté en V

- et des bretelles, mais le top monte assez haut sur la poitrine pour ne pas se sentir toute nue

Camomille...

La construction est assez bête ( on fait les bretelles, on coud les pinces, monte les côtés, et on assemble parmenture et corps du vêtement en insérant les bretelles ).

Camomille...

Bon, mais il reste un tas de petits détails à améliorer ( et ça, c'est pas drôle... ).

- d'abord, il faut que je revois mes pinces : elles sont trop hautes et pas droites, et ça ne va pas.

- il faut aussi que je revois la longueur des bretelles ( faites en queue de rat ( pauvre rat...) ) et la hauteur du top sur la poitrine ( faudrait pas que ça remonte jusqu'au cou non plus... )

- et puis que j'ajuste la taille : c'est droit, et sur moi, c'est peu seyant. Il vaudrait mieux que ce soit plus ajusté à la taille, mais que ça s'évase en bas.

Camomille...

Quoi qu'il en soit, j'ai déjà pas mal de motifs de satisfaction :

- déjà, j'ai patronné ! Ca fait deux avec Suzy !

- le top est mettable, même avec ses petits défauts

- et puis j'ai vraiment fait attention à mes finitions : presque tout est fait à la main, notamment les surpiqûres et l'assemblage de la bande du bas.

Camomille...

Tout cela me donne de plus en plus envie de me mettre sérieusement au moulage, moi... ( ça tombe bien, c'est prévu ! )

Camomille...

***

modèle : Camomille ( 2014 )

tissus : recup' ( principalement Emmaüs )

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:23

- note préliminaire : article déconseillé aux âmes couturières sensibles : il contient des photos d'une grande violence perpétrée sur une pauvre jupe innocente. Je vous aurai prévenues ! -

Traaaaansformation !

Au début que je faisais de la couture, disons de manière un peu suivie et réfléchie, je me suis lancée dans un grand projet : une jupe, découverte dans Marie Claire Idées, qui m'a fait rêver un bon moment avant que je ne me décide à m'y mettre. Cette jupe est (dans l'absolu) toute simple à construire – deux rectangles froncés et tenus à la taille par un ruban - mais, je ne sais pas si ce sont les légendaires explications de MCI ( qui, par exemple, mettait les n° des cotons, mais pas la marque... ) ou mon manque de pratique à l'époque, en tous cas, les broderies ont été réussies, le montage, non.

Il faut dire aussi que leur construction n'est pas super intelligente : le bas de la jupe est brodé, et on y ajoute des blés en crochet assez épais, donc c'est très lourd. Et, dans les explications, on est sensés faire un rentré, et faire un ourlet invisible un peu au-dessus des broderies. En soi, c'est très bien, et le modèle tient bien compte du surplus de l'ourlet, tout ça. Sauf qu'un ourlet de plus de 20 cm, et en plus très lourd, ça n'est pas invisible très longtemps : comme on coud en ne prenant qu'un fil à chaque fois, eh bien, à l'usage, l'ourlet tire sur le tissu, ça se voit, et c'est très vilain ( et dangereux pour la jupe ).

A coté de ça, j'ai moi-même fait de belles bêtises, notamment dans la construction de la ceinture ( enfin, je ne sais pas si on peut appeler ça « construction », j'ai même honte de mettre des photos de ça... ). Non seulement je n'ai pas mis, disons, un soin extrême dans mes fronces ( pas droites, une horreur), mais en plus la couture d'assemblage jupe+ruban est.. insoutenable.

Traaaaansformation !

Avec tout ça, il s'est avéré que la taille non élastique n'était pas très pratique : j'avais beau avoir plusieurs boutons, quand je mettais la jupe au premier, l'ouverture baillait, et avec les autres boutons, j'étais un peu à l'étroit... Il fallait donc que je fasse quelque chose, pour pouvoir mettre cette jupe cet été sans frémir que 1) la jupe s'ouvre 2) l'ourlet se défasse 3) je me retrouve à poils ( ce qui serait, tout le monde en conviendra, quand même mieux ).

Traaaaansformation !

La transformation ne m'a vraiment pas pris longtemps ( il fallait juste s'y mettre, quoi ! )

J'ai donc défait l'ourlet et la ceinture existante, rajouté une doublure ( blanche ) cousue avec l'ancien rentré de l'ourlet, et qui va jusqu'à la taille ( la jupe est donc entièrement doublée, et il n'y a plus d'ourlet qui tire ), et refait la ceinture. Pour mon confort, au milieu dos, j'ai mis un élastique plat ( qui rend les boutons inutiles ou presque, mais j'aime tellement ces boutons que je les ai mis quand même ). Le reste est froncé. Et puis, j'ai refait une boutonnière correcte. Et alors, là, l’événement ! Comme Iphigénie ne fait pas de boutonnières automatiques, je me suis remise à la couture main. Que c'est agréable, de faire ses finitions à la main ! J'avais oublié le taux de satisfaction que ça donne !

Bon, ma boutonnière n'est pas encore absolument parfaite, mais c'est un (bon) début !

Traaaaansformation !

Bref, je suis bien contente : j'ai sauvé une jupe que j'aime beaucoup, et surtout, j'ai mis un vrai soin dans mes finitions, et ça a payé. Tout ça toujours dans mon grand plan de réflexions couturesques. L'été s'annonce bien !

Traaaaansformation !

***

modèle : jupe blés, Marie Claire Idées

tissu : lin de chez Toto (fond de la jupe) et cotons blanc et saumon de recup'

boutons : recup'

cotons : Homo Roussel ( Rouen )

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 16:05
Un raccourci de Scarlett...

Il y a très longtemps, une gentille collègue de ma maman m'a prêté son patron de la robe Scarlett, de Scarlett et Marguerite.Je l'ai faite, prise en photos (très moches d'ailleurs... ) et puis je l'ai un peu oubliée dans mon placard. Je savais qu'elle était là, mais ça n'allait jamais : soit il faisait trop froid ( et comme elle est en coton, on ne peut pas mettre de collants dessous ), soit j'allais faire du vélo ( et comme elle est resserrée en bas, elle est pas pratique pour faire de la bicyclette )soit, tout simplement, j'avais la flemme de mettre une robe...

Et puis récemment, je me suis rangée à l'avis de toutes celles qui me disent que « mais siii, c'est bien de mettre une robe ! », et la Scarlett est donc ressortie du placard. Il faut dire qu'elle est vraiment super, Scarlett : elle est sans manche, mais pas trop dénudée, elle a des boutons aux épaules, un joli décolleté mais pas trop, et surtout, comme elle est faite de plusieurs morceaux, on peut mettre plein de motifs différents....

Et surtout, contre toute attente, elle a reçu plein de compliments...

Un raccourci de Scarlett...

J'ai donc redemandé le patron, dans le but de m'en servir deux fois : une fois pour une robe, qui est, à ce stade, encore en projet, et une autre pour un top. Parce que j'ai beaucoup de petits morceaux de tissus à motif, sans en avoir assez pour faire la robe entière, et que couper le patron me semblait la meilleure idée.

Comme ça, je peux porter différents tissus qui ont un histoire sur moi, sans pour autant être obligée de mettre une robe ( héhé, on ne se refait pas, hein ! )

Un raccourci de Scarlett...

J'ai donc coupé la jolie Scarlett, et ai simplement resserré légèrement le bas, pour avoir un ourlet bien droit. A part ça, pas de modification.

Je me suis bien amusée avec tous mes tissus : il y a donc les éléphants (roses) sur fond marron, qui étaient déjà sur la robe, et que je ne savais pas trop où caser, un très joli coton rose trouvé sur une taie de traversin, ainsi que son copain le coton violet, un coton amusant à rayures blanches et roses – une ancienne taie d'oreiller – et puis les fameux cotons à fleurs déjà utilisés maintes fois : là, c'est vraiment de la récup', puisque les vêtements d'origine ayant rendu l'âme ( pour cause de manque de soin dans la réalisation :/ ), j'ai récupéré ce que je pouvais, et hop, remis dans le projet d'après ! Et puis il y a aussi ce tissu avec un motif très joli et très délicat, des petits V surpiqués ( ou je ne sais pas exactement la technique utilisée ), dont je n'avais qu'un tout petit morceau, récupéré sur un chemisier trouvé en dépôt vente, et enfin, la parmenture, dans un ancien drap ( que vous allez probablement voir réapparaître très bientôt.... ).

Bref, plein de couleurs – qui ne vont pas ensemble, mais sinon c'est pas drôle – et de matières. Le pied.

Un raccourci de Scarlett...

Pour ce qui est de la réalisation, pas grand chose à dire, si ce n'est que ce modèle est vraiment facile à faire, le plus long a été de piquer tous ces morceaux différents.

Ah oui, au sujet de la taille : quand j'ai cousu ma robe, je ne devais pas avoir le cerveau très bien connecté à mes doigts ( ou alors c'est que j'étais très fatiguée ? ou inculte ? ) mais je n'ai pas compris que « piquer à 1cm du bord » voulait dire : marge incluse. Bon. Donc j'ai piqué sur le trait de la taille L, et j'ai rajouté mes marges, ce qui fait que la robe est assez ample ( et ce n'est pas plus mal ). Comme ce que j'aime dans cette robe, c'est précisément cette aisance, j'ai refait pareil pour le top. Et même si l'encolure est assez lâche, tant pis.

Un raccourci de Scarlett...

Pour les boutons aux épaules, ah oui, là, par contre, j'ai fait un truc mal : Iphigénie ne fait pas de boutonnières automatiques. Alors j'ai eu la flemme. J'ai cousu le bouton avec les deux épaisseurs. Je sais, j'irai me confesser. ( et surtout, dès que j'aurai retrouvé Germaine, je les ferai, ces *** de boutonnières ! )

Un raccourci de Scarlett...

Bien, maintenant, il va s'agir de présenter les éléphants à la girafe. J'espère qu'ils vont bien s'entendre...

Un raccourci de Scarlett...

***

modèle : Scarlett de Scarlett et Marguerite

tissus : recup' et stock

boutons : recup'

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Patron Couture
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 13:58
Des poupées russes et un sondage.

Pour la fête des mères, dans la lignée des tote bags déjà commencée, je me suis amusée à imaginer une jolie poupée russe toute ronde sur un sac tout blanc.

C'est que ma maman est une amoureuse des poupées russes, et le tissu à fleurs avait déjà été testé et approuvé sur un haut, il y a déjà pas mal de temps...

Des poupées russes et un sondage.

Une fois le sac fini, je l'ai offert, je me suis dit pendant une bonne semaine " prends le en photos ! " et puis j'ai oublié... Et puis je suis rentrée dans mes pénates...

Des poupées russes et un sondage.

C'est là que, me souvenant que j'avais des cadeaux à faire, j'ai eu envie de faire d'autres sacs. Deux, donc, sur le même modèle exactement. Simplement, les jolies frimousses de mes babouchkas ont deux expressions différentes... Et puis, l'un des deux sacs est orné ( ouah ! Cette originalité ! ) d'un bouton.

Des poupées russes et un sondage.

Ces projets s'inscrivent parfaitement dans ma réflexion du moment : le tissu du sac est un ancien drap, tandis que la poupée est faite de chutes de projets, ce qui vide petit à petit mon stock.

Des poupées russes et un sondage.

Bon, j'ai donc parlé de poupées russes. Mais pas de sondage.

Alors voilà, j'ai une question à vous poser : à la rentrée prochaine, je songe à lancer une boutique Etsy ( ou A Little Market, je n'ai pas encore tout à fait décidé ).

Est ce que ça vous plairait, à vous, d'y trouver des sacs poupée russe ( avec un peu plus d'originalité dans les modèles, ou en tous cas de modèles tous différents ) ?

N'hésitez pas à partager vos envies, idées... Et s'il y a des choses autres que des poupées russes qui vous disent, n'hésitez pas non plus ;)

Des poupées russes et un sondage.

🍄🍄🍄

Modèle ( sac et poupée russe ) : maison

Tissus : recup'

Galon, bouton : stock

Des poupées russes et un sondage.
Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 13:48
Petit cadeau d'amitié...

... reçu avec bonheur un peu avant mon anniversaire, par des amies précieuses.

Petit cadeau d'amitié...

Un si joli coupon... avec des moutons... tout doux...

Petit cadeau d'amitié...

Et puis de délicats boutons oiseaux, pour faire s'envoler une robe ?

Merci à vous pour cette attention...

Repost 0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 12:32

... comme Minute !

Ou le premier projet des chutes.

Aime....

Je suis donc récemment rentrée dans une grande réflexion concernant la couture, et l'utilisation des fins de coupons...

Et donc, il me restait des chutes de plumetis et de baptiste noire, deux tissus que j'aime beaucoup porter, mais je n'avais pas assez pour faire un projet avec des manches, ni pour faire un vêtement composé d'un seul des deux tissus.

Aime....

Et puis c'est là que je me suis souvenue que, il y a déjà un moment, on m'a offert le patron Aime comme Minute, de Aime comme Marie, et qu'il était là dans mon ordinateur à moisir ( pour cause de flemme de l'imprimer et de l'assembler ). J'avais envie de le tester, et son empiècement facilitait le fait d'utiliser plusieurs tissus. C'était donc parfait.

Aime....

Bon, j'ai du mettre un peu plus de l'heure et demi prédite, mais c'est un peu de ma faute : comme c'était vraiment compliqué de faire rentrer mon patron dans le tissu, j'ai du faire des ajustements, notamment mettre une bande de plumetis au milieu du bas du dos, ce qui m'a pris du temps, et puis comme il faut faire très attention aux raccords des "points" du plumetis, ça a augmenté aussi le temps que j'ai passé dessus.

Aime....

Bon, maintenant, ce que je pense du patron ?

Du bien et du moins bien. D'un côté, c'est un joli patron avec une jolie forme, qui rend vraiment bien ( même avec pas mal de poitrine, ce qui était ma crainte ). Les explications sont vraiment claires, et c'est vrai qu'il est facile et rapide.

Après, j'ai été un peu déçue par le nombre de tailles proposées : même le LL était trop juste au niveau de la poitrine, j'ai donc rajouté 1cm à la pliure pour m'assurer de rentrer dedans ( ce qui était superflu, en fait, parce que le top est conçu assez large, mais bon, il est bien aéré pour l'été, là, c'est pas plus mal ).

Et surtout, le GROS défaut que je vois, c'est cette planche à patrons : je suppose que c'est pour un souci de clarté ( ? ) que les différentes tailles ont été tracées en décalé sur la planche. Mais ça ne facilite vraiment pas la tâche pour tracer d'autres tailles, parce qu'on ne voit pas au premier coup d’œil la valeur de couture qui a été rajoutée entre chaque taille.

Aime....

A part ça, j'ai été très agréablement surprise par le tombé du top quand je l'ai mis ; je m'attendais à ce que ce ne soit pas flatteur, et en fait, avec une baptiste légère comme ça, c'est vraiment bien.

Et moi qui ai l'habitude de porter des hauts cintrés, j'aime bien ce que ça donne ( avec un bas ajusté, par contre ).

Et puis le fait d'avoir de légères manches qui tombent sur les épaules me séduit vraiment !

Donc, on peut dire que pour un projet d'utilisation de chutes, et une première approche d'un patron, c'est sacrément convainquant ! Reste à voir si, à l'usage, je vais vraiment le mettre ( mais a priori, ça me semble bien parti ! )

Aime....

🍄🍄🍄

Patron : Aime comme Minute

Tissu : Toto ( Rouen )

Biais d'encolure : maison

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Archives