Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:13
De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

Ce pull est un ovni dans ma garde-robe. Et c'est pour ça que je l'aime. Mais je me tâte encore pour savoir si j'assume totalement de le mettre.

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

En fait, j'étais en train de regarder tous les 100 Idées ( activité de vacances par excellence ), à la recherche d'un modèle de gilet, et je suis tombée sur les fameux pulls à motifs qui étaient très en vogue à ce moment là. Et c'est là que ma maman me dit : "mais au fait, je t'ai déjà montré le pull-bonshommes ? Tu le veux ?".

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

Ce pull, il a quelque chose comme 30 ans, et on ne sait pas bien qui l'a fait, sûrement quelqu'un qui vendait des créations sur un marché, ou alors Artisans du Monde ou assimilé. Tout ce qu'on sait, c'est que c'est fait main, et que ça a du être un sacré boulot. Il est tout coton, avec des petits personnages accrochés dessus.

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

Sauf qu'il avait des petits problèmes : des tâches, notamment, et puis des bouts de coton qui faisaient des fugues... bref, il y avait du boulot. Auquel j'ai eu envie de m'atteler.

On a fait une réunion de crise pour voir ce qu'il fallait faire, et il est apparu qu'il fallait :

- mettre des paillettes sur les tâches ( parce que j'adore les paillettes :D )

- changer les cotes du bas et des manches, en coupant le tricot et en reprenant, avec une laine plus foncée pour unifier le pull et les manches.

- refaire plusieurs habits des personnages, qui avaient passé avec le temps.

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

Là-dessus, on a trouvé du coton bleu foncé, qui permettait d'apaiser un peu les couleurs du pull, et ma maman a retrouvé sa boite de paillettes.

J'ai donc coupé les cotes, j'ai repris les mailles ( dans le sens inverse, puisque là je tricotais top-down alors qu'il a été tricoté en down-top ) en point de riz, parce que j'aime moyennement les cotes dans les bas des pulls.

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

Après, j'ai mis pleiiiin de paillettes, pour cacher le vieillissement du coton, posées au fil élastique transparent.

Et puis, cerise sur le gâteau, j'ai rhabillé deux dadames, avec du satin vert ( ce qui permettait d'enlever du rouge, parce que trop de rouge tue le rouge ).

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

Alors, maintenant qu'il est refait, je suis partagée.

D'un coté, je l'aime d'amour, il a une belle histoire, et puis il a des zamoureux sur mon pull, alors je ne peux qu'être contente.

D'un autre, il ne va pas du tout avec ce que je mets d'habitude, c'est à dire des vêtements sans motifs figuratifs, ou alors des petites fleurs. Idem, il n'a pas la forme que je préfère au monde. Quand je l'ai mis, j'étais contente ( en plus il est chaud !! ) mais il ne va vraiment pas avec tous mes vêtements, loin de là.

Mais je suis contente de l'avoir remis en état.

De la recup' et du kitch ( et c'est ça qu'est bon ).

***

Pull : acheté il y a longtemps

Coton utilisé : Bergère de Franc, Coton Fifty

Autres fournitures : recup' et stock

 

Merci à ma maman d'avoir accepté de mettre un jean ( parce que "c'est raide ces machin là !" ) et de m'avoir supporté le temps des photos – qui a dit que je suis une fille tyrannique ? -

Repost 0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 17:02
Les couleurs

Il y a déjà un bon moment, j'avais écrit un article, où je racontais l'avancement d'une étole-couverture en crochet. J'étais pleine d'allant, et je me disais que 3 semaines après, c'était plié. Bon, il a fallu attendre un peu plus longtemps...

En fait, j'ai longtemps laissé le travail en cours dans un sac, en essayant régulièrement d'oublier qu'il existait. Et puis un peu avant les vacances, que j'avais un cadeau à faire pour ma maman, je me suis souvenue que je ne l'avais toujours pas finie, cette fichue étole, et que ça ne serait pas plus mal si je finissais les travaux en cours...

Les couleurs

Alors je m'y suis remise, à mes 60 ronds, et j'ai fini par arriver à une belle pile. Et puis il a fallu trouver un moyen d'assembler ces fichus ronds, ce qui m'a pris un bon moment et, pas mal de scrogneugneutages plus tard, j'ai fini par y arriver.

Les couleurs

A l'origine, je voulais faire une étole avec des bandes en dégradé ( 12 en tout ), assemblées par des couleurs différentes.

Les couleurs

Et puis au fur et à mesure que j'avançais, je me suis rendue compte que ça serait mieux de ne pas faire quelque chose d'aussi carré, et j'ai décidé de mélanger les couleurs, en les assemblant avec du noir, en faisant un dégradé plus diffus. Je crois que je préfère cette méthode !

Les couleurs

J'ai donc offert son étole à ma maman juste au moment où il a recommencé à faire beau, mais elle réchauffe quand même ses petites épaules quand il fait frisquet le soir...

Les couleurs

Il y a déjà un bon moment, j'avais écrit cet article, où je racontais l'avancement d'une étole-couverture en crochet. J'étais pleine d'allant, et je me disais que 3 semaines après, c'était plié. Bon, il a fallu attendre un peu plus longtemps...

***

Modèle : maison

Laines : fin de pelotes de laine, de coton, d'alpaga et d'acrylique.

A écouter: La Machine, Les couleurs

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Crochet Patron
commenter cet article
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 16:53
De la légèreté du fil de laiton

Quand je suis rentrée chez mes parents, il y avait comme à chaque fois, sur mon bureau, tous les magazines arrivés pendant mon absence. Je me suis donc mise, pleine d'entrain, à les regarder. Ahem. J'ai été (très) vite déçue : sur deux Burda et un MCI, j'ai trouvé une idée interessante. Remarquez, c'est déjà mieux que rien, hein !

De la légèreté du fil de laiton

Cette idée, c'est de faire du crochet avec du fil de laiton. J'y avais déjà pensé un jour, il y a longtemps, et puis je n'avais pas le matériel pour à ce moment là.

Cette fois, miracle, j'avais tout sous la main.

De la légèreté du fil de laiton

Le modèle est très très simple ( des brides dans un rond, puis des mailles serrées, rien de bien sorcier ), mais comme on utilise un crochet beaucoup plus gros que l'épaisseur du fil, ça donne une espèce d'impression de délicatesse et de légèreté que j'aime beaucoup. Et puis ça va vite. Par contre, il ne faut pas crocheter longtemps, parce que ça demande une très grande tension dans le bras parce que le fil résiste, contrairement à la laine.

Une fois les ronds faits, il suffit de les accrocher ensemble avec du fil de laiton, et il n'y a même pas de fil à rentrer à l'aiguille, héhé !

De la légèreté du fil de laiton

J'en ai donc fait un bracelet, inspiré des modèles qu'il y a dans la revue. Et puis comme ma maman insistait en disant que "quand même, ça serait pas mal en broche, non ?" "t'as des montures de broches ? " "Peut être que je pourrais en acheter ?", je suis passée acheter des montures ( curieusement, pas au prix d'un rein, ce qui m'a vaguement réconciliée avec les "loisirs créatifs" ), et puis j'ai fait un rond tout simple. Et, consécration, il va aller sur le gilet Gudrun Sjöden de ma maman, la classe hein ?

De la légèreté du fil de laiton

***

Modèle : Marie Claire Idées n° 101

Matériel : Loisir et Création

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Crochet
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:14
Réunion de famille ( ou les hérissons de la rémission )

On ne peut pas dire que ça aille très très bien depuis quelques jours, depuis que mes nerfs ont décidé qu'ils avaient une vie indépendante, et que donc, oui, ils pouvaient craquer.

Comme je les soigne par le repos et le calme, mais que je ne suis pas malade au point de dormir toute la journée, il a fallu que j'occupe mes mains pendant que ma tête cogitait.

Réunion de famille ( ou les hérissons de la rémission )

C'était l'occasion de donner naissance à des petits hérissons...

Ça fait très longtemps que je n'ai pas pris le temps de faire des choses pour les gens que j'aime. Même les cadeaux de Noël, j'ai fait le minimum par manque de temps. Alors j'ai envie de me rattraper un peu, pour donner un peu de douceur à ceux qui apportent le soleil.

Réunion de famille ( ou les hérissons de la rémission )

J'ai donc repris le fameux tutoriel, cette fois en suivant les indications pour le "small edgehog", en modifiant simplement deux choses : je suis partie sur une base de 15 mailles au lieu de 16, pour pouvoir tricoter tous les rangs en "maille endroit-maille envers", et ne pas me prendre la tête, et j'ai rajouté un rang dans le museau.

Ah oui, ils n'ont toujours pas d'oreilles. Mais je les aime quand même.

Réunion de famille ( ou les hérissons de la rémission )

Ils sont tricotés avec tous les restes de laine que j'avais, d'où leur différence de taille.

C'est marrant, en allant que je les tricotais, apparaissaient des caractères différents : il y avait les tout-doux avec de la laine pelucheuse, les tout-pointus avec un grand museau, le grognon, les colorés... une vraie famille !

Réunion de famille ( ou les hérissons de la rémission )

***

Patron : We Bloom Here

Laines et attaches : chutes

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Tricot Patron
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:05
Un (pas) nouveau sac et son petit frère...

Il y a maintenant très longtemps, j'ai acheté un sac à dos. A l'époque, c'était sa couleur ( orange vif !) qui m'avait séduite, je l'adorais et je l'ai mis très longtemps, comme sac de cours. Après, au lycée, j'ai décidé de le barbouiller de marqueur avec des citations et des dessins ( du plus bel effet, je vous le garantis !). Et puis après, je l'ai recouvert à moitié de tissus de toutes les couleurs, à moitié effilochés avec le temps.

Dans ma chambre, il y avait donc depuis quelques temps ce pauvre sac un peu malade, qui n'attendait qu'une opération pour redevenir beau et neuf.

Un (pas) nouveau sac et son petit frère...

Et puis là-dessus, je suis allée à Emmaüs, et j'ai trouvé une merveilleuse housse de couette bleue et blanche ( je n'arrive toujours pas à déterminer ce que représentent les motifs... ), trop belle, qui m'a appelée de ses petits bras en criant "Viviane !! je suis le renouveau de ton sac !!". Comment voulez vous que je résiste, hein ?

Donc, je n'ai pas resisté...

J'ai repris le patron du sac directement dessus, j'ai recopié sur un beau papier, j'ai pris mon tissu ( triplé pour plus de solidité ), j'ai cousu, et j'ai habillé mon sac.

Maintenant, non seulement il a bien chaud, mais en plus, je peux le remettre pour aller en cours, si c'est pas la belle vie....

Un (pas) nouveau sac et son petit frère...

Et puis dans le même temps, j'avais envie de me faire une petit pochette pour ranger tous les câbles de mon ordinateur.

J'ai repris mon patron déjà utilisé cent fois, et hop !

Un (pas) nouveau sac et son petit frère...

***

Tissu : Emmaüs

Bouton en nacre : ?

Patrons : sac Eastpack et maison

 

L'avis de ma coloc :

Elle trouve que le sac est mieux comme ça. Mais bon, quand même, ça fait un peu sac à pyjama. Bien.

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 22:16
La douceur des hérissons...

Il était une fois une fille à qui le père Noël avait offert un magnifique ordinateur. Comme il est plus que précieux, la fille, elle le chouchoute un peu.

La fille, elle a pour projet de lui faire un nid tout coloré et tout joli, pis une jolie pochette ( assortie, si si ! ) pour mettre tous ses câbles, avec des merveilleux tissus que la fille elle a trouvé à Emmaüs samedi dernier.... Mais ça, c'est quand j'aurai un peu de temps.

La douceur des hérissons...

Parce qu'il y avait plus urgent. Il y avait une nouvelle clef USB, qui va sur le merveilleux PC. Et la clef, tenez-vous bien, elle était toute nue...

Vous connaissez comme moi les clefs USB toutes nues qui s'échappent soudainement hors des trousses ( et, hop, allez, tous mes cours dans la nature ! ), alors il fallait intervenir.

La douceur des hérissons...

Je me demandais encore ce que j'allais bien pouvoir mettre au bout quand, soudain, je suis tombée sur un article de Clairette Tricote, dont je suis absolument tombée amoureuse.

Et cet article renvoyait à un tuto, celui de We Bloom Here...

Et là, je n'ai eu aucune originalité. J'ai repris les deux idées....

Et ma clef a un hérisson-copain, maintenant !

Plus sérieusement, c'était aussi la première fois que je suivais un patron de tricot en anglais, et finalement, avec un super lexique trouvé sur internet, je n'ai même pas eu le moindre souci ! (ce qui me conforte donc dans l'idée de me lancer dans un projet plus lourd, héhé ! )
Bref, me voilà partie pour une série de hérissons, je crois...

La douceur des hérissons...

***

Patron : tutoriel de We Bloom Here, avec une idée de Clairette Tricote.

modifs : mon herisson n'a pas d'oreilles. Oui, c'est comme ça.

à part ça, j'ai adapté le petit modèle en montant moins de mailles que préconisé, pour avoir un tout petit hérisson...

laines : restes ( échappés d'une couverture en cours :D )

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Tricot
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 11:06
Un amour de plantain....

Ces derniers temps, il est devenu assez difficile de passer à côté des patrons Deer & Doe. Bien sûr, moi aussi je les ai trouvés très jolis, très seyants...

Mais je me suis rendue compte à ce moment là que je n'avais pas envie d'acheter des patrons pochette. Parce que j'ai tendance à penser que, abonnée à Burda, j'ai déjà assez de patrons comme ça, et que de toute façon ils sont assez diversifiés pour proposer des bases à à peu près tout. Bref, même quand j'ai vu Aubépine, je me suis retenue de le commander....

Un amour de plantain....

Et puis... Plantain est arrivé.

Ca faisait longtemps que je voulais un haut en jersey, pas trop compliqué pour me réconcilier avec la matière, mais suffisamment élaboré pour devenir un joli basique...

J'avais essayé de transformer le sccop-top pour ma morphologie, ce qui s'était soldé par une défaite cuisante, alors j'avais pas réitéré...

Un amour de plantain....

Et là, paf, le patron du t-shirt en jersey de mes rêves sort, et gratuit en plus.

Et puis son nom, c'est de jolis souvenirs de mon enfance...

Puis est venue une phase de réflexion ; si je fais de la couture, c'est aussi pour porter des choses différentes... Alors, faire le même patron que tout le monde, est ce que ça n'était pas aller contre cette originalité ?

Un amour de plantain....

J'avoue que cette perspective ne m'a pas torturée très longtemps, et j'ai vite succombé, surtout quand j'ai trouvé un jersey fluide à motifs... d'abord je me suis dit "je ne mettrai jamais ça". Après "ah, mais c'est génial". Puis : "mais c'est les soldes !!! Je le prends !".

La réalisation s'est très bien passée, sauf une bêtise de ma part qui m'a obligée à découdre 20 cm de couture élastique...

Un amour de plantain....

J'ai fait la version manches longues, et la seule modification que j'ai apportée, c'est que j'ai rajouté 1cm à la pliure, parce que je craignais que la dernière taille ( qui me correspond au niveau mesures ) ne soit pas assez loose, et que je me retrouve avec le même problème que le dernier haut...

Bref, j'ai bien fait, il est parfait comme ça !

Maintenant, comme décidément je ne suis pas une fille originale, il ne me reste plus qu'à trouver du jersey bleu foncé pour m'en refaire un uni, et puis... je crois que ce ne sera pas le dernier !

Un amour de plantain....

***

Patron : Plantain de Deer and Doe

Tissu : Toto

- participation au défi -

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:25
L'appel du pyjama....

Ces derniers temps, après la chaussonite aigüe, j'ai du faire face à une autre terrible maladie ( elle a fini par gagner... ), la pyjamatite aigüe ( forme rare, assimilée à la chemisedenuitite, qui m'avait terrassée cet été ).

Bref, la première cousette de l'année est donc... un pyjama.

L'appel du pyjama....

J'avoue, il y a plus glamour à coudre. J'avoue, j'aurais pu, pour commencer 2014, me coudre un énième petit haut ( mais je vous rassure, ça ne va pas tarder :D ).

Mais ce pyjama rentre dans la catégorie 'jolies pièces utiles", dont j'ai bien besoin ces temps-ci.

Je vous avais parlé cet été de mon manque de jolies chemises de nuit "présentables", comme dirait ma maman, et je suis arrivée au même constat avec les pyjamas ( le gros pyjama de mec en flanelle, bof, quand même... ).

L'appel du pyjama....

Et puis c'est à ce moment là qu'ont commencé à fleurir un peu partout des shorts. Et je me suis posée la question (capitale, n'est-ce-pas, j'ai une vie palpitante, je ne vous le fait pas dire !) : est-ce que je me fais un short, malgré l'aspect assez peu seyant que ça prend sur moi ?

La réponse est assez vite arrivée : non. Mais ça me chagrinait, quand même. Parce que j'avais envie de m'attaquer à un bas, pour une fois, autre que des jupes.

L'appel du pyjama....

Est alors arrivée l'idée brillante ( oui, oui, mes chevilles vont bien, ne vous inquiétez pas ) de me faire un pyjama-short !

Comme je suis amoureuse de la coupe de ma chemise de nuit et des hauts qui en ont découlé, j'ai repris le patron pour le haut, avec quelques modifications : pas de parmenture, donc finitions au biais (contrastant, c'était pour le plaisir de mettre du vert pétant ), et pas de liens dans le dos ni de coulisse en dessous de la poitrine. J'ai aussi enlevé 8 cm de largeur en tout. J'adore d'ailleurs à tel point cette forme qu'une autre version ( portable la journée, cette fois :p ) va probablement bientôt voir le jour. Mais c'est un autre sujet.

L'appel du pyjama....

Pour le short, là ça se corsait. Parce que 1 je n'en avais jamais fait, donc le patron était une première, 2 il ne fallait pas qu'il soit trop ajusté ( ça reste un pyjama, si c'est serré c'est pas agréable !).

J'ai cherché dans Bubu d'amour, et j'ai fini par trouver un modèle de short à pinces et à poches que j'ai adapté : j'ai enlevé les pinces ( pour laisser de l'ampleur ), enlevé la fermeture éclair et mis à la place une coulisse.

L'appel du pyjama....

Bon, à part un évènement malencontreux pendant le montage ( j'avais cousu les coutures d'entre-jambe devant avec devant et derrière avec derrière, je me retrouvais avec une jupe ^^ ), tout s'est bien passé, et j'ai surmonté ma peur des bas, ça y est. Je vais bientôt pourvoir me lancer dans un pantalon !

L'appel du pyjama....

***

Patron haut : 119 du n° 147 de Burda

Patron bas : 105 du Burda n° 163

Tissu : recup' ( Emmaüs )

Biais et lien : Toto. 

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 19:49

Après tous ces récapitulatifs noëlesques, voici venu le temps de vous souhaiter une belle année, riche, heureuse, drôle, musicale, pleine de découvertes, d'amour(s), d'amitiés(s), de tricots tout douillets et de jolies coutures...

Bonne année 2014, quelle soit belle et [insérer une rime en -orze]

Cette année, une fois n'est pas coutume, je me laisse gagner par la fièvre des bilans...

Ils ont fleuri ça et là, ces longs articles qui font le point sur les créations de l'année, et je me suis dit que c'était un joli moyen de commencer une année du bon pied.

Alors, d'abord, je suis une fille positive, alors je ne retiens (presque) que les créations réussies !

Bonne année 2014, quelle soit belle et [insérer une rime en -orze]

D'abord, le top 3 des créations les plus mises.

- La chemise de nuit : fringue basique, un peu nian-nian ( des pois roses, oui oui ), mais qu'est ce qu'elle est confortable ! C'est vraiment un joli habit utile, qui remplit tous les critères des habits à coudre quand on n'a pas beaucoup de temps à y consacrer...

- Le haut bleu : sur la même base que celui du dessus, je crois que c'est le haut que je mets le plus régulièrement (oui, oui, même en hiver !), parce qu'il est confortable, joli, et qu'il suffit que je le mette pour me sentir tout de suite bien pour la journée. Conclusion : pas besoin de coutures super compliquées, mieux vaut quelque chose de simple qu'on aime mettre ! (oh, de la philosophie à cette heure ci... dangereux !)

- Le pull vert : alors là, celui-là, on peut dire qu'il m'a donné des ampoules du fil à retordre ! Mais c'est tellement agréable de mettre un gros pull bien couvrant et bien douillet comme celui-ci avec la satisfaction de savoir qu'il est tombé de nos aiguilles...

Bonne année 2014, quelle soit belle et [insérer une rime en -orze]

Le top 4 des créations pour les autres...

- la robe de témoin pour ma maman : longuement détaillée, elle est vraiment LA réussite de l'année !

- ... et sa récente soeur, je n'en suis pas mécontente du tout !

- la robe psychédélique : un projet qui reste un bon souvenir, et en même temps un gros défi ( jersey + motifs à raccorder + sur mesure = l'angoisse !)

- le costume : le gros défi de l'année, où je me suis attaquée à un travail que je n'avais jamais fait, mais je crois que voir quelqu'un danser sur la scène de l'Opéra de Rouen avec un costume qu'on a fait de ses mains est l'une des plus belles satisfactions qui puisse exister...

Quand je me relis, je constate qu'en fait, j'ai beaucoup cousu pour les autres, en tous cas les projets les plus aboutis. Peut-être que la résolution de l'année 2014, c'est coudre des choses aussi abouties pour moi ?

Bonne année 2014, quelle soit belle et [insérer une rime en -orze]

Le top 3 des petites merveilles du quotidien...

Il a ces petites choses qui nous servent tous les jours, qui sont là, qui nous aident, et pour qui on se dit "j'en ai rêvé, j'y ai pensé, je l'ai fait"...

- En premier lieu : la besace brodée ! Longue affaire, mais tellement beau ! Je lui ai refait une triplure en plastique ( pour nappes ) au début de l'année, elle est repartie comme neuf... Je crois que c'est le projet le plus utile et beau que j'ai jamais fait. Je le prends tous les jours et je ne m'en lasse pas...

- La trousse oiseau : elle m'accompagne depuis l'instant où elle a été finie, c'est un peu le porte bonheur de l'année... De même que le sac, c'est un joli objet du quotidien auquel je tiens d'autant plus qu'il me rappelle les souvenirs de sa création...

- Et puis la chouette - ou le hibou, grr - que j'avais un peu oubliée parce que je l'ai offerte, mais que j'ai retrouvé dans les photos, et qu'elle est réussie ! Ca me redonne très envie de faire :D

Bonne année 2014, quelle soit belle et [insérer une rime en -orze]

Et puis, bon, il y a eu tous les ratés de l'année, comme le haut en jersey jamais mis oule petit chemisier à col claudine trop petit...

Mais je me dis que ce n'est pas le moment de s'arrêter à ça, qu'il est temps de positiver !

Voilà, cette année, je ne change rien ("on arrête tout, on réfléchit, et c'est pas triste" !), la couture/tricot/crochet/broderie resteront les moments de détente dans ce monde de fou...

Bref, après ces romans, les chouettes et moi on vous souhaite ( mieux vaut trop que pas assez ! ) une bonne année !

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:06
Noël suite et fin : Une longue histoire...

Je vous avais parlé cet été de la fameuse robe de témoin, faite sur mesure pour ma maman. Et je vous avais raconté l'histoire de la toile, faite dans un tissu qui pouvait lui plaire (et qui lui a plu), et qu'elle m'a demandé de finir, un jour, pour l'été....

Sauf que ma maman, elle est pas pratique : elle a son anniversaire et son Noël en fin d'année, alors pour l'été, on repassera ! Donc j'ai pris mon courage à deux (voir trois) mains, et j'ai fini la toile pour Noël (pour appeler le soleil ).

Noël suite et fin : Une longue histoire...

Quand je l'ai reprise, la robe était coupée, à moitié bâtie ( seul le corsage était monté ( et encore... ) ), je l'ai finie avec amour, au biais, j'ai fait mes 16 boutonnières avec patience et calme.

La seule grosse différence avec la précédente étant que les liens dans le dos ne partent pas des coutures des côtés, mais des coutures d'assemblage du dos, ce que je trouve plus élégant.

Noël suite et fin : Une longue histoire...

Son seul défaut (héhé, modeste la fille!), et j'ai fini la robe en connaissance de cause, c'est que le corsage n'est pas très ajusté ( j'ai refait une autre toile après celle-là, avec plus de profondeur sur la ligne de poitrine devant ), mais ma maman elle avait dit que c'était pas grave, et puis de toute façon je n'avais pas assez de tissu à motifs jaune pour refaire un corsage.

Bref, la robe a été déballée le 25 à minuit, un joli rayon de soleil dans la nuit noiiiire, et elle a l'air d'être appréciée.

(en mode Marilyn !)

(en mode Marilyn !)

Aujourd’hui, j'ai fait manquer la bronchite à ma maman en l'obligeant à aller poser dehors ( en vrai, je vous jure, je suis une bonne fille, il ne faisait presque pas froid ), mais c'était pour la bonne cause.

Noël suite et fin : Une longue histoire...

Le chapitre robe est donc clos, jusqu'à cet été ( parce que ma maman elle a refusé de mettre sa nouvelle robe au nouvel an, parce qu'elle trouvait sa robe trop « été ». Je ne comprends vraiment pas pourquoi...)

Noël suite et fin : Une longue histoire...

***

Tissu: à motifs : récup', uni : Toto

Boutons : Eurodif

Biais : Toto

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Modelisme
commenter cet article

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Archives