Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 10:58

Je suis rentrée chez mes parents il y a quelques jours, et je n'ai donc pas de machine à coudre à portée de main (je ne vais quand même pas jusqu'à la mettre dans mon sac à dos...). Il a donc bien fallu que je m'occupe, puisque le tricot est fini (et n'est pas près de recommencer!), et que le crochet en cours avance doucement mais sûrement.

Patience... (je vous le dis, je deviens une femme d'intérieur)

C'est à ce moment-là que je me suis souvenue que je vais bientôt être traînée (ouaaaah ! 3 accents circonflexes à la suite !!) en justice pour maltraitance de portable.

Patience... (je vous le dis, je deviens une femme d'intérieur)

Oui, le pauvre était prêt à appeler 'SOS Téléphones Battus', à force d'être jeté sans ménagement au fond de mon sac.

En attendant de me débarrasser de ce fil à la patte, il faut quand même que je le soigne, sous peine de devoir jouer les consommatrices et d'en racheter un.

Patience... (je vous le dis, je deviens une femme d'intérieur)

Donc je lui ai fait un nid.

Douillet, entièrement à la main : matelassage à la main (avec de la bourre, je n'avais que ça), couture à la main, et broderies.

Patience... (je vous le dis, je deviens une femme d'intérieur)

Eh bien, je vous assure, ça fait du bien de se poser de temps en temps avec un ouvrage minutieux, mais pas trop long et ambitieux, juste ce qu'il faut.

Je retourne à ma patience crochetesque, moi...

Patience... (je vous le dis, je deviens une femme d'intérieur)
Repost 0
Published by Vyvyane - dans Broderie Couture
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 10:55

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j'ai bien l'impression que les vacances tendent dangereusement vers leur fin...

Derniers instants avant l'automne...

Avant la rentrée, son cortège de culpabilité, de dissertes de 15 pages et de quantités de listes de vocabulaire, je me suis autorisée un petit moment de détente.

Je suis partie en vacances un mois avec ma nouvelle chemise de nuit. A chaque fois que je l'ai mise, m'est venue la pensée qu'il fallait que je prenne ce modèle pour en faire un vrai haut, à mettre le jour, parce que je suis délicieusement bien dedans, et que je trouve le modèle assez flatteur, et surtout pratique à mettre avec des pantalons ET des jupes.

Derniers instants avant l'automne...

Dès que je suis rentrée chez moi, je me suis donc jetée sur ma machine, pour pondre non pas un mais deux hauts.

Le premier, dans le genre 'petites fleurs n°1', a suivi les dignes traces de son aînée, avec, donc, peu de changements, si ce n'est la longueur. Il conserve une coupe cintrée avec un ruban coulissé, un boutonnage devant et aux épaules (je crois que je suis un peu romanesque, mais j'ai toujours adoré les robes et les hauts qui peuvent se retirer comme ça, d'un coup, en enlevant deux boutons aux bretelles...)...

Derniers instants avant l'automne...

Je ne vous raconte même pas comme je suis bien dedans, c'est une merveille. Comme il n'est pas ajusté aux emmanchures, je suis très libre de mes mouvements, et j'adore l'encolure.

Sinon, rien de bien nouveau sous le soleil la pluie. Je crois qu'il est maintenant temps de penser aux manches...

Derniers instants avant l'automne...
Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 10:41

On est en hiver. Moment d'émotion intense : ma maman m'annonce qu'une de ses grandes amies se marie en août, et qu'elle est témoin. Et qu'elle voudrait bien que je lui fasse sa robe.

Pièce montée et champagne

Il reste un peu moins de 6 mois pour connaître la couleur de la robe de la mariée, se mettre d'accord sur un modèle, trouver le tissu, faire la robe, 59 essayages, et finir à temps.

Pièce montée et champagne

On a vite su que Madame-future-mariée mettait du rouge, ce qui enlevait le problème du 'on n'a pas le droit de porter une robe claire quand la mariée se marie en blanc'. Un problème de réglé. Ensuite, il a fallu trouver le modèle. Après l'épluchage de toutes ( je dis bien toutes ) les revues de la maison, ma maman a finalement sorti son plus beau sourire, m'a ramené une robe qu'elle avait, et m'a gentiment dit qu'elle voulait le même modèle.

Pièce montée et champagne

Bien. Donc, il a fallu récupérer le patron d'après la robe, l'ajuster ( parce que la bête n'était pas spécialement un modèle dans le genre 'je ne baille pas') et faire une toile. Qui s'est avérée mauvaise, parce que pas assez adaptée sur le devant. J'avais tellement peur de couper dans le tissu si je n'étais pas tout à fait sûre de moi que j'ai refait une deuxième toile, qui d'ailleurs va être transformée en une autre robe (jaune cette fois) pour l'été prochain.

Pièce montée et champagne

Entre temps, on avait trouvé un tissu, qui ne m'a pas convaincue au début, mais qui finalement est parfait : du coton Toto, avec un motif un peu 'toile à matelas', parfaitement dans le style de ma maman.

Pièce montée et champagne

J'ai pris sur moi pour bâtir à la main, patiemment ( je vais vraiment finir par devenir une femme d'intérieur modèle... ), pendant de longues heures...

Pièce montée et champagne

La robe est boutonnée dans le dos (15 boutonnières !!), avec des liens pour la cintrer dans le dos aussi, une encolure assez échancrée mais pas trop (finie au biais), un corsage jusqu'à la taille, et une jupe froncée en haut, assez longue mais pas trop.

Pièce montée et champagne

Quand je l'ai eue finie, et que je partais en vacances, donc que je n'avais absolument pas le temps de la reprendre entièrement, j'ai eu très très peur.

Mais finalement, elle tombe bien, elle lui va bien... Ouf.

Pièce montée et champagne

Pour jouer à la grande dame, ma maman a voulu un chapeau assorti. Donc, hop, un ruban dans le même tissu... Bon, évidement, elle a pas mis le chapeau le jour du mariage, sinon c'était trop simple !

Mais je suis ravie de vous apprendre que la robe a échappé aux taches de cochon/ratatouille/vin/pièce montée.

Pièce montée et champagne

♥♥♥

L'avis de ma maman : 'C'était tout printanier' dit-elle. Bien. On était en août, quoi.

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Modelisme
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 17:20
Et maintenant... VACANCES !

Voilà, ça y est, l'été est là, je prends mon sac et je vais me promener.

Je vais donc abandonner tout lien avec internet pendant un mois, histoire de faire une petite cure revitalisante.

Mais je vous rassure, j'emporte un crochet avec moi !

Alors, au mois prochain, portez vous bien, et belles vacances !

Repost 0
Published by Vyvyane
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 13:17
Nuit (bis)

Avec l'été est apparue chez moi une envie irrésistible de jolies chemises de nuit, allez savoir pourquoi. Une fois la première cousue, je me suis dit qu'il serait dommage de m'arrêter en si bon chemin.

Nuit (bis)

Comme j'étais de passage à Paris, pour aller voir l'exposition 'Cheveux Chéris' au Quai Branly (que je recommande, et d'ailleurs si vous voulez y aller, dépêchez vous : c'est jusqu'au 14 ), je n'ai pas pu m'empêcher d'aller au Marché Saint Pierre. Et puis vu les kilomètres de montées à parcourir quand on se perd dans la capitale veut aller à Montmartre, je méritais bien une petite pause tissus.

Nuit (bis)

Surtout que quand j'ai rencontré deux rouleaux de coton en "négatif" ( un rose à pois blancs, l'autre l'inverse) à 1,5 € le mètre, j'ai compris que j'avais bien fait de venir.

Une fois 1m de chacun de mes nouveaux amis sous le bras, je suis redescendue de mon nuage de Montmartre, et j'ai cherché un patron.

Nuit (bis)

Évidemment, c'était un coton tout ce qu'il y a de plus banal, et le dernier Burda propose plein de jolis modèles de lingerie... en tissu extensible... Passons.

Nuit (bis)

Bon. J'ai été très originale. J'ai ENCORE repris mon modèle chéri d'amour (le 119 du n° 147 de Burda) ( pour la 6eme fois ) (, lui ai fait subir les modifications nécessaires (allongé le bas, créé une forme trapèze au lieu de la ligne droite, mis un empiècement en deux parties pour le devant, posé une coulisse ), j'ai dit 'Abracadbra', et pof : ma chemise de nuit est arrivée.

Nuit (bis)

Eh bien je vais vous dire quelque chose : c'est la plus délicieuse, la plus mignone, la plus croquignolette (oui, oui, ce mot existe ! (quoiqu'il serve habituellement à qualifier des musiciens très très beaux, mais bon, il faut savoir s'adapter...) ) des chemises de nuits.

C'est bien il y a des gens qui disent 'Vivement l'été/Noël/dimanche'. Moi c'est 'Vivement ce soir que je me mette en pyjama'. Chacun ses préoccupations, hein...

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 08:57
« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Cette histoire commence aux vacances de Noël. J'ai décidé que je veux me tricoter un pull vert avec des liens pour le cintrer dans le dos, pour pouvoir porter mes fringues vertes sans systématiquement ressembler à un sapin de Noël ( donc juste à un sapin, vous admirerez le progrès ). Je vais donc chez Phildar, choisis après de longues et intenses réflexions dix pelotes vertes (Impact 3,4), deux bleues ( Pingouin 3,5 ), et reviens à la maison toute contente.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Sur ce, je constate que mes belles pelotes vertes, qui ne m'ont presque rien couté c'est vrai, n'ont jamais vu un mouton de leur vie. Ce que je regrette. Je prends donc la résolution (déchirante mais ferme) de les remiser dans un coin et de racheter des pelotes vertes, de la Marathon de chez Katia cette fois, avec du vrai, du beau mouton dedans.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Là-dessus, je dessine mon modèle, gentiment aidée par Cent Idée qui propose à peu près le modèle que je cherche, je le triture avec mes propres échantillons, mesures et envies, et arrive au pull de mes rêves. Je me mets à tricoter, tout va bien, la vie est belle.

« Ce temps que savent que savent prendre les animaux, à travers champ quand il fait beaux, faire une pause pour un moment, s’arrêter d'manger un instant, pendant que les oiseaux parfument de leur champ la symphonie du vent » Tryo

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Et puis le travail de la prépa s'accentue, je trouve une foule d'autres choses à faire (notamment mes deux écharpes vertes dans la laine Phildar, tellemeeeent urgentes), et j'avance mollement. Surtout que le devant et le dos commencent sur 120 mailles en 3,5, avec 10 rangs en mousse et 60 en jersey avant la première diminution. Et je DETESTE les rangs longs et chiants.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Ce qui ne m'empêche pas de promener mon tricot (bien entendu impossible à avancer dans le train, vu la longueur des aiguilles), histoire de bien charger mes bagages, hein, ça serait dommage de s'en priver. Il a vu beaucoup de pays. Mais n'a pas beaucoup avancé. Il a même atterri dans un sac sur mon armoire, c'est dire.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Et puis vient juin. Les vacances. Je rentre at home. Et je me lance le grand défi de l'année : en plus des innombrables projets en cours, je le veux mon pull, et pour partir en vacances. Pour les soirées fraiches. Donc il faut que je le finisse à tous prix. A ce moment là j'ai fini le dos, et vaguement commencé le devant.

Une bonne semaine plus tard, fini.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Il faut dire que je dois remercier Super Maman, qui, la veille de mon départ, a pris fait et cause pour moi, et a pris en charge de monter ces **** de liens dans le dos et de finir le col, ce qui m'a évité de m'arracher les quelques cheveux qui me restent. Pour mes cheveux, merci.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

On peut donc dire que ce pull a un bout de ma maman dedans, tricoté pendant que j'assemblais mon pull avec un sublime et efficace point invisible ( mes cheville vont bien, merci ), découverte de l'année.

« Time, taaaaïme, ooooh, time, time, time, taaaaaïme »

Alors voilà, maintenant le temps a passé depuis décembre, il a fait un temps de chien pendant 6 mois, et j'avais froid sans mon pull. Maintenant j'ai un merveilleux pull, et il fait un temps radieux. Même que l'été est arrivé. Je crois que c'est un complot.

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Tricot
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:27

top rouge pois

Dimanche, c'était mon anniversaire. top rouge pois 08

Et qui dit anniversaire dit, 1 : j'ai eu une journée pour moi, à faire ce que j'avais envie de faire et 2 : j'ai eu des cadeaux ( vous remarquerez comme le contenu informatif s'intensifie de ligne en ligne, et que ce que je racontee aujourd'hui est d'une rareté et d'un intérêt sans pareil.)top rouge pois 10

Dans la catégorie 2 se trouve ces merveilleux gateax cuisinés exprès par Super Maman (des scones), et mis dans des « muffin cases » spécialement ramenés d'Angleterre, avec le plus meilleur beau décor de l'univers ( des pois blancs sur fond rouge ).top rouge pois 03 Avec un bon thé, anglais aussi – je vais finir par me croire dans La Cantatrice chauve – dans une merveilleuse théière orientale trop belle, et ses verres rouges assortis.top rouge pois 04

Dans la catégorie 1, il fallait donc se coudre quelque chose d'assorti, quelque chose de... vous aurez compris.

Un top, toujours selon toujours le même modèle, cette fois avec une parmenture et un col ( qui devait, à l'origine, être un col Claudine, sauf que je me suis plantée, et que je l'ai posé à l'envers, et que donc j'ai abandonné, ce sera donc pour la prochaine fois (je crois que les cols Claudine sont maudits chez moi...) ), bordé de biais en bas ( à pois blancs sur fond rouge, la grande classe...)top rouge pois 07

Bon, ce n'est pas le haut le plus seyant de l'année, ni le mieux coupé, mais... j'adore porter ce modèle. En plus, rouge, là, c'est la fête !top rouge pois 09

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:18

besace brodee papa 02Quand j'ai ramené à la maison parentale ma besace, j'ai eu droit à « euh... tu m'en ferais pas un pareil » du coté paternel. Ça tombait bien : l'anniversaire dudit père tombait il y a quelques jour : juste le temps. besace brodee papa

Comme mon papa avait déjà une besace ( ô joie, ça m'a fait gagner sacrément de temps... ), je n'ai eu qu'à broder, sur le même lin que mon sac, et ensuite à poser en double épaisseur la broderie ( le sac étant fait d'une seule épaisseur de toile très épaisseur bordée par de l'extra-extra-fort simplement plié, il a suffi de découdre, mettre mon lin, recoudre. Même que j'ai remis l'étiquette 'La Hulotte' d'origine. Pour brouiller les pistes :D besace brodee papa 03

La broderie est toujours la même (MCI), quoiqu'ici suivie avec un peu plus de précision ( sur ma besace, j'avais suivi le modèle... librement ! ), ce qui m'a permis d'écouler un peu de mon coton perlé ( il faut dire que je n'ai jamais tous les bons coloris, il faut toujours que j'en rachète, ça n'aide pas !)

Les photos ont été le point le plus difficile : réussir à les prendre sans que mon papa voit tout, à deux jours de son anniversaire... besace brodee papa 04

Mais ouf, la mission Commando-Photos a été réussie, avec succès.

Et maintenant il ne quitte plus son sac !

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Broderie
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 13:24

costume lisa 08

Il y a quelques temps, on m'a demandé un travail un peu spécial : un costume de danse.Pour un spectacle, de grande envergure ( représentation à l'opéra, quand meme... c'est vous dire si j'avais la pression !). costume lisa 03

Et quelques difficultés, par exemple le fait que la danseuse et moi habitions à 400 km l'une de l'autre, mais enfin, c'est une bagatelle.costume lisa 06

L'idée du costume a été présentée sous forme d'un dessin - assez... artistique - avec quelques fournitures, des tissus non extensibles, pour faire des bandes sur un justaucorp et un leggins... en jersey. Joie !costume lisa 04

Eh bien contre toute attente, je m'en suis sortie ! Avec quelques huit heures de boulot (toutes les pièces sont fixées à la main, au point de feston, au moins ça a occupé mes allers et retours en trains ! ), mais c'était finalement assez agréable, et ca a fait parler mes voisins, à se demander ce que je faisais, au moins j'ai pas perdu mon temps.

costume lisa 02

Et puis quand j'ai vu le résultat sur elle : j'avoue, j'avoue, mes chevilles ont enflées. J'avoue, j'avoue, j'ai pas été modeste. Mais bon, ca lui va quand meme bien, alors... j'ai bien le droit à un peu de rengorgement (uhuhu, j'adore ce mot...) non ? costume lisa 07

Le passage le plus douloureux, je crois, ça a été le moment où c'était son tour, avec 1 la petite comparaison mesquine avec les autres costumes, et 2 l'angoisse : et si... le costume ne tient pas ? tout s'arrrache en plein milieu ? y a un gros trou ? costume lisa 09

Eh bien non, meme pas une petite bévue, si ce n'est que, bon, elle a failli oublier d'entrer en scène... Mais bon, on lui pardonne, non ?

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 14:21

chemise de nuit 02

Dans mon armoire, jusqu'ici, dans la rubrique 'pyjama', j'avais un choix assez large : quelques chemises de nuits genre imprimé 'moutons' ou encore 'lune', deux ou trois vrais pyjamas imprimés 'nounours', et quelques t-shirts en loques. 

Des merveilles, force est de le constater.

Je ne sais donc vraiment pas ce qui m'est passé par la tête : j'avais envie d'une jolie chemise de nuit (dingue, hein?). chemise de nuit 07

Et même que ca tombait bien : mon stock de draps étant encore assez conséquent, j'avais sous la main un joli petit coton, à fleurs assez délicates (pas comme ma dernière robe, quoi!), léger. Parfait. Sauf que qui dit drap dit 'non extensible'. Il fallait donc que je me creuse la cervelle.chemise de nuit 04

Cette chemise de nuit est donc celle des premières fois couturesques : Premier moulage ( modeste ) réussi, premiers smocks (oui... les smocks ont révolutionné ma vie...), premiers points décoratifs à l'ourlet avec ma gentille machine (il commençait à être temps!). Du rêve, quoi !chemise de nuit 05

La chemise en elle même est presque droite, ressérée à l'encolure par un élastique posé, à la taille par trois rangée de smocks. Ca lui donne donc pas mal d'ampleur, un coté très agréable, mais en même temps un joli rendu ( je vais donc pouvoir emporter mon pyjama ailleurs que chez moi sans devoir m'excuser à l'avance de la laideur de mon costume nocturne :D )chemise de nuit 03

S'est posé ensuite a question que toute couturière qui dévoile ses dessous s'est posée : et, euh, comment je la prends en photo, ma chemise de nuit ? Hein, parce que c'était pas comme si elle était pas transparente, hein !

C'est donc Gertrude qui s'y est collée.

Elle a dit qu'elle était bien dans sa nouvelle chemise de nuit. Qu'elle la garderait bien. Ahlalala...chemise de nuit 06

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Archives