Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 09:02
A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

Le molleton. De loin, comme ça, ça a l'air gentil du molleton, tout doux, tout moelleux...

A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

Détrompez-vous. Le molleton est un animal très méchant. Le molleton est vil, sournois, et affreux.

Voilà, c'est dit !

A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

Ma rencontre avec le molleton s'est faite au cours d'un projet d'étui à flûtes : deux flûtes étaient très malheureuses, désespérément en quête d'un nid, et j'ai proposé de leur faire une maison.

A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

J'ai donc sorti mes calculs et mon équerre, pour dessiner une pochette pratique : à gauche, deux compartiments de différentes largeur et hauteur pour mettre les deux flûtes, un rabat en haut pour ne pas qu'elles sortent, et un rabat à droite pour faire le tour des deux flûtes et rajouter une épaisseur de molleton autour. Tour ça fermé par des liens.

A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

En vrai, ça n'a pas été une telle torture de coudre cet étui ( c'était pour de rire ;) ), mais c'est vrai que j'ai eu quelques petites problèmes ; un du à ma bêtise pure ( je n'avais pas lu la bonne hauteur, ce qui m'a obligé à rajouter une partie en plus ), mais aussi le travail du molleton, qui, s'il n'a pas bougé, a été un peu délicat au moment de passer en quadruple épaisseur sous le pied ( on se demande pourquoi, tiens ! ).

A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

Donc, techniquement, je ne suis pas tout à fait satisfaite de mon travail. Mais je pense qu'il remplit son rôle quand même ( même si pour le moment, je ne sais toujours pas si les flûtes rentrent, mystère...).

Avis à toi Michel : il faut vraiment qu'on se voit bientôt, parce que flûtes doivent vraiment avoir froid, par ce temps !

A gift for Michel ( ou ma rencontre avec le molleton )

☁ ☁ ☁

modèle : maison

tissus : récup'

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 14:42
La rentrée, deuxième épisode

Quel que soit le journal qu'on prenne, le blog qu'on lise, la radio qu'on écoute, depuis une semaine il n'y a qu'un mot " rentrée ".

Et le pire, c'est que je ne suis absolument pas originale, je m'y mets aussi...

La rentrée, deuxième épisode

Voilà donc une petite trousse-camouflage, pour compléter l'échange avec Elle. Il faut dire que cet été, j'ai eu un choc esthétique en voyant sa trousse, un truc très moche ( de primaire ), qui était sensé faire de l'interim entre deux jolies trousses, mais qui est resté... je ne pouvais décemment pas laisser faire ça ( parce que vous n'avez pas vu ce truc jaune moche, vous aussi vous auriez réagi, je vous jure ! ).

La rentrée, deuxième épisode

Donc, modèle fait et refait, finitions intérieures à la main, mais dans les chutes de ce tissu trop beau et qui lui va si bien... et qui joue au caméléon !

La rentrée, deuxième épisode

☁ ☁ ☁

modèle : maison

tissu : Toto et récup'

La rentrée, deuxième épisode
Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 19:15
Un bien joli échange...

Avec Elle, on a fait un échange. Un merveilleux dessin ( que vous verrez bientôt, promis ;) ), contre un haut. Parce qu'il y a longtemps, je lui ai donné ce haut – il était un peu étroit, et transparent porté ajusté – pensant qu'elle le mettrait dans une recyclerie, mais non ! Elle l'a adoré, le porte encore et encore... alors j'ai récidivé.

Un bien joli échange...

On a trouvé ce tissu à Toto, il y a bien 6 mois, et l'imprimé a flashé ( entre les petites fleurs et les imprimés voiture... ), comme une évidence.

Un bien joli échange...

Au dernier moment avant de coudre, alors que je désespérait de ne pas trouver un tissu contrastant, j'ai réalisé que j'avais LE tissu pour aller avec : un drap, qui s'est donc fait désosser.

Un bien joli échange...

La réalisation a été (très) simple, je me suis juste plantée de taille ( j'étais persuadée que c'était celle-là que j'avais fait, en fait c'était celle du dessous... ), ce qui nécessitera sûrement que je reprenne le dos, mais Elle dit que c'est agréable quand même.

Un bien joli échange...

Surtout, la réussite de cette cousette, c'est qu'elle lui va parfaitement au niveau des couleurs, et ça me semble vraiment important...

Un bien joli échange...

Voilà, j'ai donc un superbe dessin, elle a un haut qui lui plaît, et maintenant on est colocs : elle est pas belle, la vie ?!

Un bien joli échange...

☁ ☁ ☁

modèle : Coudre c'est facile

tissu : Toto (Rouen) et récup'

bouton : stock

chaussures : Gudrun Sjöden

Un bien joli échange...
Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 13:58
Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Non. En fait, ce haut est bien plus qu'un simple "retour du bleu".

Ce haut, c'est la grande réussite de la fin de mon été.

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Il y a déjà quelques années ( comme le temps passe vite ! ), j'ai vu en festival un magnifique haut, dont je n'ai qu'une image mentale ( et surement idéalisée ).

Il avait :

- des bretelles assez larges

- des smocks dans le haut du dos ( qui donnaient de l'ampleur en bas )

- un arrondi dans le dos.

Sur le moment, je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre une photo, ou d'aller voir la fille qui le portait. Et depuis, je ne l'ai jamais revu.

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Rentrant chez moi, j'ai essayé de me faire un haut similaire, qui a donné celui-ci ( en fait, à la réflexion, je ne sais pas si je veux vraiment vous envoyer sur ce lien, les photos sont vraiment trop moches ( ou je suis moche sur les photos, à voir :p ) ).

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Mais il s'est avéré immettable, parce que les bretelles ne cachaient pas les bretelles de soutien-gorge, et que c'était donc très moche, que le decolleté était limite indécent, et puis il était un peu ( beaucoup ) étroit, et m'oppressait assez. Et puis j'avais fait les smocks à la machine ( selon la technique du livret de la machine ) et ce n'était vraiment pas convainquant !

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Je l'ai donc remisé, en attendant le courage de m'y remettre.

Qui a fini par venir.

En rentrant de vacances, je me suis donc attelée au patronage de mon super-haut-d'amour-que-c'est-le-plus-beau.

Et j'ai presque réussi !

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Il est donc construit avec deux pinces poitrine, et deux pinces dans le dos ( pour accentuer la courbure ), un carré de smocks dans le haut du dos, un arrondi dans le bas du dos, et une parmenture pour finir.

Comme c'était quand même un sacré crash-test, je ne me suis pas aventurée à prendre un beau tissu, j'ai pris un drap de récup', qui s'avère être tout à fait portable, et donc j'aime bien la couleur.

Et puis, comme je suis en pleine réflexion technique, je me suis attelée aux smocks à la main. Quel rendu ! C'est super beau ! ( bon, à quelques imprécisions près, mais c'était la première fois.... )

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

Eh bien, verdict, je suis TRES contente !

J'ai adoré faire les smocks ( qui m'ont pris quelques heures ), j'aime beaucoup le tombé du dos, et c'est vraiment à cette ligne que je voulais arriver.

Bon, bien sûr, il y a encore quelques imperfections, notamment au niveau des pinces poitrine ( évidemment, je ne rentre pas dans les patrons standards à ce niveau là... ), mais c'est en cours de révision pour la version définitive !

Et vous, vous en pensez quoi ? =)

Le retour du bleu ! ( ou le haut Libellule )

🍄🍄🍄

modèle et patron : Libellule, maison (2014)

tissu : récup'

bracelet : quartz, offert par ma maman

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 17:15
Revenons à nos moutons !

Alors voilà, il paraît que bientôt c'est la rentrée.

Revenons à nos moutons !

Il est donc temps de faire son cartable.

Et c'est toujours à ce moment là qu'on s'aperçoit ( le bon alibi ! ) que sa trousse est un peu défraîchie... Qu'il est donc temps de l'utiliser à autre chose, et de s'en refaire une toute belle toute neuve...

Revenons à nos moutons !

Surtout quand, dans l'armoire, il y a ce merveilleux coupon, offert à mon anniversaire ( oui, je suis entourée de gens merveilleux! ).

Revenons à nos moutons !

Alors, j'ai pris un peu de lin bleu clair, et j'ai habillé mes petits moutons... Pour en faire une grande trousse, qui pourra accueillir tout le fourbi d'une nouvelle année...

Revenons à nos moutons !

Nouvelle année qui promet son lot de changements : de ville, de rythme, d'appart, et puis ici sur le blog, un grand déménagement bientôt, le temps d'aménager un joli espace douillet...

D'ici là, je vais aller ranger mes crayons.

Revenons à nos moutons !

🍄🍄🍄

Patron : maison

Fermeture éclair : récup'

Galon/étiquette : stock

Tissus : recup' et La Droguerie

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 11:57
Et Scarlett qui revient sur la pointe des pieds...

Depuis maintenant deux ans, je vis une grande histoire d'amour avec le patron " Scarlett " de Scarlett Marguerite. J'en avais réalisée une il y a déjà un moment, que j'ai ressortie pour l'été, et j'ai eu très envie de m'en refaire une, dans des tons que je mets plus au quotidien, et plus soignée au niveau finitions.

Et Scarlett qui revient sur la pointe des pieds...

Et puis, c'était aussi un excellent moyen de m'occuper du tas de chutes qui commençait à devenir envahissant. Ensuite, je me suis fait un haut basé sur le même modèle, et je n'ai pas pris le temps de photographier la deuxième robe. Voilà qui est fait !

Et Scarlett qui revient sur la pointe des pieds...

Le patron est toujours le même, et je n'ai fait aucune modification ( si ce n'est que je n'ai pas ajouté l'application carrée décorative dans le dos ). J'ai utilisé pleins de tissus de récup', donc, et c'est vraiment un projet d'utilisation de chutes réussi ! La majorité des tissu est en pur coton.

Et Scarlett qui revient sur la pointe des pieds...

Cette fois, j'ai vraiment pris le temps de soigner mes finitions, notamment avec une surpiqûre main pour les bords des emmanchures et du col. Je prends de plus en plus de plaisir à passer du temps sur les coutures main...

Et Scarlett qui revient sur la pointe des pieds...

J'ai donc fini cette robe pour les vacances, l'ai emmenée avec moi et puis j'ai commencé à la mettre. Et là, le drame. On m'a dit ( bouhouhou ) que ma robe fait " chemise de nuit ". J'ai d'abord tenté vaillamment de passer outre cette critique mesquine, mais rien n'y a fait : je ne peux plus la regarder sans me dire que c'est un pyjama, au point de ne plus la mettre ( alors que bon, c'est bien connu, les licornes portent des couleurs pastel )... Tristesse.

Alors, qu'en pensez-vous ? C'est mettable, ou pas ?

Et Scarlett qui revient sur la pointe des pieds...

🍄🍄🍄

modèle : Scarlett de Scarlett et Marguerite

tissus : recup ' et stock

boutons : stock

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 18:17
Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Il arriva un jour où la licorne revint de vacances... Et où elle retrouva son atelier.

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Alors elle prit son plus beau tissu bleu à petites fleurs ( il ne lui en restait plus beaucoup, en plus, juste la taille de ce qu'elle voulait faire.... ), l'assortit à un uni ( bleu, il ne faut pas perdre les bonnes habitudes ! ), et reprit Germaine...

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Les retrouvailles furent émouvantes...

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Donc, une douce pochette qui cache un carnet, toute simple ( deux rectangles cousus pour l'extérieur, idem pour la doublure ), mais pleine de charme quand même, celui du retour des vacances, des retrouvailles, de ce moment particulier où il faut se réadapter " au monde ".

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

Et puis, je me suis servie pour la première fois d'un des boutons en céramique offert à mon anniversaire, boutons auxquels je tiens beaucoup, mais un peu trop lourds pour servir en habillement. Quoi de mieux que cette pochette qui me suivra partout pour l'y accrocher ?

Où la licorne reprit possession de sa machine à coudre...

🍄🍄🍄

Patron : maison

Tissu : Toto (stock) et récup'

Bouton : stock, offert...

Repost 0
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:39
Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

Il était une fois, au pays des rêves, deux coccinelles qui s'appelaient Caroline et Sidonie. Elles étaient sœurs et s'aimaient d'amour tendre. Un jour, une fée vint frapper à leur porte... [ vous voulez connaître la suite de cette passionnante histoire ? Écoutez donc radio-couture la semaine prochaine, à la même heure. ]

Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

Il y a déjà un bon moment, ma maman m'a ramené du salon Creativa un kit … pour faire des coccinelles. De ma-gni-fi-ques coccinelles en feutrine, avec une chouette bouille, et prévues pour faire port-clefs, en plus !

Sur le moment, j'étais trop occupée pour savourer la naissance de mes coccinelles, j'ai donc laissé le kit pour les vacances, là où j'aurais du temps pour m'appliquer. J'ai bien fait, parce qu'elles ne sont pas compliquées à faire, mais elles demandent quand même soin et patience, surtout pour les découpes dans la feutrine.

Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

Caroline et Sidonie sont donc nées, et elles sont trop mignonnes ! Elles sont relativement rapides à faire ( environ 1h 30 chacune ), et malgré des explications assez... fantaisistes ( traduites de l'italien, assez amusant ) : les schémas aident à comprendre où ils veulent en venir. J'ai fait quelques modifs en allant pour éviter des coutures apparentes ( notamment pour accrocher le ruban) et pour éviter d'utiliser de la colle pour les cheveux et les points.

Ce que j'aime par-dessus tout, c'est leur tête ! Avec le jersey chair légèrement rembourré, je trouve ça charmant !

Le mieux dans tout ça, c'est qu'il y avait un peu trop de fournitures pour deux coccinelles, je vais donc pouvoir leur apporter des frères et sœurs ! ( la grande question du jour demeure : les coccinelles, ça naît dans les choux ou dans les roses ? )

Où l'on fit la connaissance de Caroline et Sidonie.

***

kit : Il Mondo di Pezze

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:32
Camomille...

Camomille, c'est une longue histoire. Et loin d'être finie !

Depuis un moment, j'ai deux grandes envies ( enfin, entre autres, s'il n'y avait que celles-là... ) : patronner, et me faire un haut à bretelles. Comme ça devenait vraiment important, j'ai décidé de réunir ces deux envies, et de patronner un haut à bretelles. La belle affaire ! ( note à vous mêmes : ce n'est certainement pas la dernière fois que vous entendrez parler de Camomille ! ).

Camomille...

Bon, je suis donc mise à dessiner. Et puis j'ai cousu la première toile. Arf. Horreur ! Ca n'allait pas, mais pas du tout. « je couds une toile pour vérifier que c'est bon, et je fais la version définitive » que je m'étais dit. Oh le bel espoir ! J'ai donc sérieusement revu mon patron, fait des pinces, revu hauteur, largeur, tracé. Et je me suis dit, allez, c'est bon ! Je sors ma baptiste bleu à pois blancs ( celle de Suzy, il m'en restait juste assez ). Que n'avais-je pas fait là... C'était pas encore ça. Bon, c'est portable, hein ! Mais avec des nœuds aux bretelles, et sans trop m'approcher d'un miroir.

Camomille...

Là-dessus, j'ai laissé reposer un peu, j'ai de nouveau revu mon patron, et j'ai refait une toile ( j'avais compris la leçon --' ). Dans un magnifique tissu vert hôpital ( la parmenture de la photo, oui oui ). C'était toujours pas ça, mais ça commençait à venir. D'ultimes modifs, et j'ai donc cousu la première version, la version de test, donc.

Camomille...

Alors, d'abord, les caractéristiques :

- Camomille est un top de coupe droite, ajusté à la poitrine

- avec un décolleté en V

- et des bretelles, mais le top monte assez haut sur la poitrine pour ne pas se sentir toute nue

Camomille...

La construction est assez bête ( on fait les bretelles, on coud les pinces, monte les côtés, et on assemble parmenture et corps du vêtement en insérant les bretelles ).

Camomille...

Bon, mais il reste un tas de petits détails à améliorer ( et ça, c'est pas drôle... ).

- d'abord, il faut que je revois mes pinces : elles sont trop hautes et pas droites, et ça ne va pas.

- il faut aussi que je revois la longueur des bretelles ( faites en queue de rat ( pauvre rat...) ) et la hauteur du top sur la poitrine ( faudrait pas que ça remonte jusqu'au cou non plus... )

- et puis que j'ajuste la taille : c'est droit, et sur moi, c'est peu seyant. Il vaudrait mieux que ce soit plus ajusté à la taille, mais que ça s'évase en bas.

Camomille...

Quoi qu'il en soit, j'ai déjà pas mal de motifs de satisfaction :

- déjà, j'ai patronné ! Ca fait deux avec Suzy !

- le top est mettable, même avec ses petits défauts

- et puis j'ai vraiment fait attention à mes finitions : presque tout est fait à la main, notamment les surpiqûres et l'assemblage de la bande du bas.

Camomille...

Tout cela me donne de plus en plus envie de me mettre sérieusement au moulage, moi... ( ça tombe bien, c'est prévu ! )

Camomille...

***

modèle : Camomille ( 2014 )

tissus : recup' ( principalement Emmaüs )

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 11:23

- note préliminaire : article déconseillé aux âmes couturières sensibles : il contient des photos d'une grande violence perpétrée sur une pauvre jupe innocente. Je vous aurai prévenues ! -

Traaaaansformation !

Au début que je faisais de la couture, disons de manière un peu suivie et réfléchie, je me suis lancée dans un grand projet : une jupe, découverte dans Marie Claire Idées, qui m'a fait rêver un bon moment avant que je ne me décide à m'y mettre. Cette jupe est (dans l'absolu) toute simple à construire – deux rectangles froncés et tenus à la taille par un ruban - mais, je ne sais pas si ce sont les légendaires explications de MCI ( qui, par exemple, mettait les n° des cotons, mais pas la marque... ) ou mon manque de pratique à l'époque, en tous cas, les broderies ont été réussies, le montage, non.

Il faut dire aussi que leur construction n'est pas super intelligente : le bas de la jupe est brodé, et on y ajoute des blés en crochet assez épais, donc c'est très lourd. Et, dans les explications, on est sensés faire un rentré, et faire un ourlet invisible un peu au-dessus des broderies. En soi, c'est très bien, et le modèle tient bien compte du surplus de l'ourlet, tout ça. Sauf qu'un ourlet de plus de 20 cm, et en plus très lourd, ça n'est pas invisible très longtemps : comme on coud en ne prenant qu'un fil à chaque fois, eh bien, à l'usage, l'ourlet tire sur le tissu, ça se voit, et c'est très vilain ( et dangereux pour la jupe ).

A coté de ça, j'ai moi-même fait de belles bêtises, notamment dans la construction de la ceinture ( enfin, je ne sais pas si on peut appeler ça « construction », j'ai même honte de mettre des photos de ça... ). Non seulement je n'ai pas mis, disons, un soin extrême dans mes fronces ( pas droites, une horreur), mais en plus la couture d'assemblage jupe+ruban est.. insoutenable.

Traaaaansformation !

Avec tout ça, il s'est avéré que la taille non élastique n'était pas très pratique : j'avais beau avoir plusieurs boutons, quand je mettais la jupe au premier, l'ouverture baillait, et avec les autres boutons, j'étais un peu à l'étroit... Il fallait donc que je fasse quelque chose, pour pouvoir mettre cette jupe cet été sans frémir que 1) la jupe s'ouvre 2) l'ourlet se défasse 3) je me retrouve à poils ( ce qui serait, tout le monde en conviendra, quand même mieux ).

Traaaaansformation !

La transformation ne m'a vraiment pas pris longtemps ( il fallait juste s'y mettre, quoi ! )

J'ai donc défait l'ourlet et la ceinture existante, rajouté une doublure ( blanche ) cousue avec l'ancien rentré de l'ourlet, et qui va jusqu'à la taille ( la jupe est donc entièrement doublée, et il n'y a plus d'ourlet qui tire ), et refait la ceinture. Pour mon confort, au milieu dos, j'ai mis un élastique plat ( qui rend les boutons inutiles ou presque, mais j'aime tellement ces boutons que je les ai mis quand même ). Le reste est froncé. Et puis, j'ai refait une boutonnière correcte. Et alors, là, l’événement ! Comme Iphigénie ne fait pas de boutonnières automatiques, je me suis remise à la couture main. Que c'est agréable, de faire ses finitions à la main ! J'avais oublié le taux de satisfaction que ça donne !

Bon, ma boutonnière n'est pas encore absolument parfaite, mais c'est un (bon) début !

Traaaaansformation !

Bref, je suis bien contente : j'ai sauvé une jupe que j'aime beaucoup, et surtout, j'ai mis un vrai soin dans mes finitions, et ça a payé. Tout ça toujours dans mon grand plan de réflexions couturesques. L'été s'annonce bien !

Traaaaansformation !

***

modèle : jupe blés, Marie Claire Idées

tissu : lin de chez Toto (fond de la jupe) et cotons blanc et saumon de recup'

boutons : recup'

cotons : Homo Roussel ( Rouen )

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Archives