Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 11:06
Un amour de plantain....

Ces derniers temps, il est devenu assez difficile de passer à côté des patrons Deer & Doe. Bien sûr, moi aussi je les ai trouvés très jolis, très seyants...

Mais je me suis rendue compte à ce moment là que je n'avais pas envie d'acheter des patrons pochette. Parce que j'ai tendance à penser que, abonnée à Burda, j'ai déjà assez de patrons comme ça, et que de toute façon ils sont assez diversifiés pour proposer des bases à à peu près tout. Bref, même quand j'ai vu Aubépine, je me suis retenue de le commander....

Un amour de plantain....

Et puis... Plantain est arrivé.

Ca faisait longtemps que je voulais un haut en jersey, pas trop compliqué pour me réconcilier avec la matière, mais suffisamment élaboré pour devenir un joli basique...

J'avais essayé de transformer le sccop-top pour ma morphologie, ce qui s'était soldé par une défaite cuisante, alors j'avais pas réitéré...

Un amour de plantain....

Et là, paf, le patron du t-shirt en jersey de mes rêves sort, et gratuit en plus.

Et puis son nom, c'est de jolis souvenirs de mon enfance...

Puis est venue une phase de réflexion ; si je fais de la couture, c'est aussi pour porter des choses différentes... Alors, faire le même patron que tout le monde, est ce que ça n'était pas aller contre cette originalité ?

Un amour de plantain....

J'avoue que cette perspective ne m'a pas torturée très longtemps, et j'ai vite succombé, surtout quand j'ai trouvé un jersey fluide à motifs... d'abord je me suis dit "je ne mettrai jamais ça". Après "ah, mais c'est génial". Puis : "mais c'est les soldes !!! Je le prends !".

La réalisation s'est très bien passée, sauf une bêtise de ma part qui m'a obligée à découdre 20 cm de couture élastique...

Un amour de plantain....

J'ai fait la version manches longues, et la seule modification que j'ai apportée, c'est que j'ai rajouté 1cm à la pliure, parce que je craignais que la dernière taille ( qui me correspond au niveau mesures ) ne soit pas assez loose, et que je me retrouve avec le même problème que le dernier haut...

Bref, j'ai bien fait, il est parfait comme ça !

Maintenant, comme décidément je ne suis pas une fille originale, il ne me reste plus qu'à trouver du jersey bleu foncé pour m'en refaire un uni, et puis... je crois que ce ne sera pas le dernier !

Un amour de plantain....

***

Patron : Plantain de Deer and Doe

Tissu : Toto

- participation au défi -

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:25
L'appel du pyjama....

Ces derniers temps, après la chaussonite aigüe, j'ai du faire face à une autre terrible maladie ( elle a fini par gagner... ), la pyjamatite aigüe ( forme rare, assimilée à la chemisedenuitite, qui m'avait terrassée cet été ).

Bref, la première cousette de l'année est donc... un pyjama.

L'appel du pyjama....

J'avoue, il y a plus glamour à coudre. J'avoue, j'aurais pu, pour commencer 2014, me coudre un énième petit haut ( mais je vous rassure, ça ne va pas tarder :D ).

Mais ce pyjama rentre dans la catégorie 'jolies pièces utiles", dont j'ai bien besoin ces temps-ci.

Je vous avais parlé cet été de mon manque de jolies chemises de nuit "présentables", comme dirait ma maman, et je suis arrivée au même constat avec les pyjamas ( le gros pyjama de mec en flanelle, bof, quand même... ).

L'appel du pyjama....

Et puis c'est à ce moment là qu'ont commencé à fleurir un peu partout des shorts. Et je me suis posée la question (capitale, n'est-ce-pas, j'ai une vie palpitante, je ne vous le fait pas dire !) : est-ce que je me fais un short, malgré l'aspect assez peu seyant que ça prend sur moi ?

La réponse est assez vite arrivée : non. Mais ça me chagrinait, quand même. Parce que j'avais envie de m'attaquer à un bas, pour une fois, autre que des jupes.

L'appel du pyjama....

Est alors arrivée l'idée brillante ( oui, oui, mes chevilles vont bien, ne vous inquiétez pas ) de me faire un pyjama-short !

Comme je suis amoureuse de la coupe de ma chemise de nuit et des hauts qui en ont découlé, j'ai repris le patron pour le haut, avec quelques modifications : pas de parmenture, donc finitions au biais (contrastant, c'était pour le plaisir de mettre du vert pétant ), et pas de liens dans le dos ni de coulisse en dessous de la poitrine. J'ai aussi enlevé 8 cm de largeur en tout. J'adore d'ailleurs à tel point cette forme qu'une autre version ( portable la journée, cette fois :p ) va probablement bientôt voir le jour. Mais c'est un autre sujet.

L'appel du pyjama....

Pour le short, là ça se corsait. Parce que 1 je n'en avais jamais fait, donc le patron était une première, 2 il ne fallait pas qu'il soit trop ajusté ( ça reste un pyjama, si c'est serré c'est pas agréable !).

J'ai cherché dans Bubu d'amour, et j'ai fini par trouver un modèle de short à pinces et à poches que j'ai adapté : j'ai enlevé les pinces ( pour laisser de l'ampleur ), enlevé la fermeture éclair et mis à la place une coulisse.

L'appel du pyjama....

Bon, à part un évènement malencontreux pendant le montage ( j'avais cousu les coutures d'entre-jambe devant avec devant et derrière avec derrière, je me retrouvais avec une jupe ^^ ), tout s'est bien passé, et j'ai surmonté ma peur des bas, ça y est. Je vais bientôt pourvoir me lancer dans un pantalon !

L'appel du pyjama....

***

Patron haut : 119 du n° 147 de Burda

Patron bas : 105 du Burda n° 163

Tissu : recup' ( Emmaüs )

Biais et lien : Toto. 

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:06
Noël suite et fin : Une longue histoire...

Je vous avais parlé cet été de la fameuse robe de témoin, faite sur mesure pour ma maman. Et je vous avais raconté l'histoire de la toile, faite dans un tissu qui pouvait lui plaire (et qui lui a plu), et qu'elle m'a demandé de finir, un jour, pour l'été....

Sauf que ma maman, elle est pas pratique : elle a son anniversaire et son Noël en fin d'année, alors pour l'été, on repassera ! Donc j'ai pris mon courage à deux (voir trois) mains, et j'ai fini la toile pour Noël (pour appeler le soleil ).

Noël suite et fin : Une longue histoire...

Quand je l'ai reprise, la robe était coupée, à moitié bâtie ( seul le corsage était monté ( et encore... ) ), je l'ai finie avec amour, au biais, j'ai fait mes 16 boutonnières avec patience et calme.

La seule grosse différence avec la précédente étant que les liens dans le dos ne partent pas des coutures des côtés, mais des coutures d'assemblage du dos, ce que je trouve plus élégant.

Noël suite et fin : Une longue histoire...

Son seul défaut (héhé, modeste la fille!), et j'ai fini la robe en connaissance de cause, c'est que le corsage n'est pas très ajusté ( j'ai refait une autre toile après celle-là, avec plus de profondeur sur la ligne de poitrine devant ), mais ma maman elle avait dit que c'était pas grave, et puis de toute façon je n'avais pas assez de tissu à motifs jaune pour refaire un corsage.

Bref, la robe a été déballée le 25 à minuit, un joli rayon de soleil dans la nuit noiiiire, et elle a l'air d'être appréciée.

(en mode Marilyn !)

(en mode Marilyn !)

Aujourd’hui, j'ai fait manquer la bronchite à ma maman en l'obligeant à aller poser dehors ( en vrai, je vous jure, je suis une bonne fille, il ne faisait presque pas froid ), mais c'était pour la bonne cause.

Noël suite et fin : Une longue histoire...

Le chapitre robe est donc clos, jusqu'à cet été ( parce que ma maman elle a refusé de mettre sa nouvelle robe au nouvel an, parce qu'elle trouvait sa robe trop « été ». Je ne comprends vraiment pas pourquoi...)

Noël suite et fin : Une longue histoire...

***

Tissu: à motifs : récup', uni : Toto

Boutons : Eurodif

Biais : Toto

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Modelisme
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 10:33
Noël # 2 : un joli avant goût...

Je continue aujourd'hui sur la lancée des cadeaux de Noël.

Celui-ci était pour ma maman, parce que cet été j'avais eu (entre autres) cette commande : faire une pochette pour les lunettes de soleil de madaaame assortie à sa robe de princesse.

Noël # 2 : un joli avant goût...
Noël # 2 : un joli avant goût...

Comme je suis une fille indigne, je n'ai pas eu le temps de satisfaire la commande quand il y avait encore du soleil, je me suis donc dit que Noël, avec son temps d'été, n'est ce pas, était l'occasion rêvée pour un petit cadeau....

Noël # 2 : un joli avant goût...
Noël # 2 : un joli avant goût...

Mais, comme il avait un autre cadeau dans l'air, je me suis prêtée au jeu des sept différences, et pour une paire de lunettes... j'ai fait deux pochettes, toutes deux assorties aux robes de ma maman !

Si c'est pas la classe, ça !

Elles sont faites en une seule pièce, doublées, avec une triplure en feutrine pour amortir les chocs.

Noël # 2 : un joli avant goût...

***

Tissus : reste de la robe de témoin et de la robe couleur de soleil (photos à venir, héhé !)

Patron : maison

Boutons : recup'

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 10:26
Noël, opus 1

Vous avez vu le titre magnifiquement original ?

Eh bien, je vous préviens, le sujet de l'article est absolument aussi original : une chouette. Dingue, hein ?

Bon, une chouette d'accord, mais la grande sœur, taille du dessus cette fois.

Noël, opus 1

Cousue, pour Elle. Parce qu'à Edinburgh, elle avait insisté très très lourdement sur le fait que, quand même, les coussins chouettes, c'était quand même très très très classe. Message reçu...

Donc, un chouette coussin chouette. En feutre, dont des restesdu manteau vert ( que je n'ai jamais vraiment mis, mais ça c'est une autre histoire), et puis avec toutes les chutes de tissu cools que j'ai pu trouver, pour faire une jolie chouette toute colorée.

Noël, opus 1

***

Patron : maison

Tissu : chutes, recup'

Boutons : recup'

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 18:10

Noël.

Les lumières, la chaleur à l'intérieur de la maison, le feu dans le poêle, les épices, les gâteaux, et puis l'attente, faire des cadeaux avec beaucoup d'amour, de patience, y penser longtemps. Et puis le soir, la famille, attendre minuit...

Bref, j'aime Noël.

Un avant gout de Noël...
Un avant gout de Noël...

(Allez donc voir là : Abracadacraft !)

L'année dernière, je vous avais longuement bassiné-e-s avec ça, chanceuse que j'étais : j'avais le temps de voir venir Noël.

Bon, il faut bien dire que cette année, je me suis aperçue la semaine dernière que, ah mince, mais c'est bientoooot, que, grr, je n'ai toujours pas avancé mes cadeaux, et que, bouhouhou, je n'ai même pas le temps d'attendre le 24 avec impatience, j'ai tellement de trucs à faire !

Face à ce constat assez dépitant, mes copines Claudie et Ewa ont été des anges (de Noël, aha) : elles m'ont fait, un jour que je m'étais invitée à gouter (oui, je suis comme ça, moi !) un super cadeau, du thé, dans une magnifique boite, bref, de quoi me réconcilier avec la vie.

Un avant gout de Noël...
Un avant gout de Noël...
Un avant gout de Noël...

Alors moi aussi j'ai eu envie de leur faire plaisir, et puis c'était une jolie façon d'entrer dans les préparatifs que de leur comploter un cadeau, croisé.

J'ai donc réalisé deux paires de boucles-d'oreilles, et deux petites pochettes, selon un modèle nouveau, tout chaud sorti pour l'occasion, qui d'ailleurs pourrait bien se transformer en trousse un de ces jours.

Un avant gout de Noël...
Un avant gout de Noël...
Un avant gout de Noël...

Après, bien sûr, je me suis lancée dans les grands préparatifs. Qui viennent juste de se finir, d'ailleurs, mais, chut, c'est un secret !

Un avant gout de Noël...

***

Patron des pochettes : maison

Tissu et galons : récup'

Fournitures pour les boucles d'oreilles : Supplément d'âme (Rennes)

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture bijoux
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 18:13
La chaussonite aiguë...

L'année dernière, j'ai été soudainement prise d'une terrible maladie. La chaussonite.

A cette époque, elle a pris une forme laineuse, et je me suis donc retrouvée à tricoter plein de paires de chaussons...

La chaussonite aiguë...

Je croyais que j'étais guérie, quand, tout à coup, paf, il y a une semaine, j'ai senti que je rechutais.

Vous comprenez, on ne peut pas se battre contre une telle maladie.

J'ai donc cédé.

La chaussonite aiguë...

Cette fois, je voulais des chaussons en tissu, avec une semelle en feutrine.

J'ai donc cherché des patrons gratuits. Ce que j'ai trouvé ne m'a pas convaincue. J'ai donc retroussé mes manches, et j'ai patronné.

Cette paire est faite en 37/38 pour une amie de longue date qui m'accueille très bientôt dans son canapé...

La chaussonite aiguë...

Une autre est prévue pour très bientôt, avec une légère modification de patron ( plus long et moins large ).

Je me soigne, pourtant, je vous jure !

La chaussonite aiguë...

***

Patron : maison

Tissus : chutes de coton et feutrre

Bouton : récup'

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 17:52

A temps compté, petits projets.

Cette après-midi était miraculeusement libre, et je me suis dit que le mieux, c'était quand même de l'employer à quelque chose d'utile. Donc de la grammaire de la couture !

Des petites choses...

Justement, sur mon bureau, traînait le cadavre désespéré de mon porte-monnaie, compagnon fidèle jusqu'à ce qu'il se fende en deux, le pauvre - sa fermeture éclair a subi un choc émotionnel, vous comprenez, alors elle a décidé de ne plus se fermer.

Des petites choses...

Comme moi aussi j'ai eu un petit choc émotionnel en voyant qu'il ne restait rien de sous qu'auparavant le porte-monnaie gardait, pour m'apercevoir ensuite ( ouf ) que toutes les pièces était au fond de mon sac ( à la caisse. "Euuuh... Excusez moi... Euh... Ah, 5 centimes ! Ah non, deux !" ), il était temps d'agir.

J'ai donc pris cette merveilleuse petite chute de tissu IKEA ( je ne porte d'ordinaire pas IKEA dans mon cœur - surtout au vu de l'actualité, mais il faut leur reconnaître qu'ils ont de supers imprimés !), une fermeture éclair, et roulez jeunesse, en 1/2 heure c'était plié.

Des petites choses...

Et puis là que j'étais lancée, sur mon bureau, il y avait aussi mon pauvre gilet jaune fluorescent, vous savez, cette merveille, si seyante, si délicate.

Bien pratique, tout de même, pour ne pas se faire écraser sur le chemin de l'école, le matin.

Des petites choses...

Or le pauvre est en ce moment bien maltraité, parce que vous pensez bien que quand j'arrive, je ne garde pas le gilet pour pavaner dans les couloirs, mais je le range vite fait au fond de mon sac. "Un gilet jaune ? Ah non, pas vu. Pourquoi ?"

Sauf qu'à jouer à ça, bientôt, ça va être de la bouillie de gilet jaune, et il va rejoindre le cadavre de porte-monnaie. Ça serait quand même dommage...

Des petites choses...

Je lui ai donc fait un nid-camouflage ! Tout doux ! Assorti au porte-monnaie !

Bref, mon sac est rempli...

 

 

***

Patrons : maison

Tissus : récup', dont Ikea

Bouton : bois, donné par Super Maman

Fermeture éclair : récup'

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 18:35

Je crois que je n'ai jamais été aussi heureuse un samedi à 13h.

Que je vous explique : depuis une semaine, par chez moi, c'est un concours blanc. Soit : une épreuve de 6h par jour ( c'est long, 6 heures...), avec son cortège de stress/plaques de chocolats qui descendent à une vitesse abominable/nuits passées à réviser/boutons qui fleurissent et teint gris.

Je crois que si je n'avais pas eu le soutien quotidien de mes colocs, qui m'ont permis de rire de tout ça, de Super Papa et Super Maman, et puis aussi d'Elle, je serais devenue folle.

La bonne nouvelle du jour, donc, c'est que je n'ai toujours pas d'entonnoir sur la tête. Victoire !!!

*Mode je me plains : OFF*

Passepoil mon amour (ou le haut du Concours Blanc).

Malgré l'emploi du temps un peu, disons, surchargé de la semaine, j'ai donc quand même réussi à coudre. Même tous les jours. Je me suis rendue compte que je meilleur moyen de me libérer l'esprit après une épreuve pour pouvoir rebosser, c'était de me faire une petite heure de couture. Vous pensez bien que je ne me suis pas privée !

Faut dire aussi que j'avais de quoi faire....

Passepoil mon amour (ou le haut du Concours Blanc).

Quand je suis rentrée d'Ecosse, il faisait meilleur à Edinburgh qu'en Normandie. j'ai compris, à cet instant, qu'il était temps de passer aux coutures d'hiver (oui, je passe directement de l'été à l'hiver, moi).

Comme je savais que la rentrée allait être, disons, chargée, j'ai recopié le patron Bubu de deux jolis hauts à manche longues, ai coupé mon tissu, ai trouvé les biais/cordonnet/galons adéquats, et je suis revenue avec ça sous le bras.

Passepoil mon amour (ou le haut du Concours Blanc).

Mardi, je me suis donc lancée dans le modèle 133 du n°156, cette merveilleuse petite blouse passepoilée qui m'avait tapée dans l'oeil malgré son tissu avec des tequels dessus !

Mais c'était une grande première, le passepoil...

J'ai donc pris tout mon temps, bâti chaque étape, laissé reposer les explications très obscures légèrement peu claires de Mme Burda.

Eh bien je vais vous dire : ca vaut largement l’embêtement, le passepoil ! Je crois que c'est le vêtement le mieux fini que j'ai jamais fait.

D'ailleurs, à ce propos, il a donc :

- un empiècement à bouton devant

- du passepoil contrastant

- des manches légèrement froncées

- des ourlets ourlets fantaisie

Passepoil mon amour (ou le haut du Concours Blanc).

Voilà, maintenant, il ne me reste plus qu'à attaquer le haut blanc qui attend, sagement coupé !

A suivre...

Passepoil mon amour (ou le haut du Concours Blanc).

***

Patron : Burda n° 165, modèle 133 sans modif' (!)

Tissu : récup' (avec un endroit mat et un envers brillant)

Biais d'encolure : maison

Passepoil : biais + cordonnet Toto

Boutons : La Droguerie

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 14:42
Le temps des cerises...

Il y a trois choses que j'aime particulièrement dans la vie :

- les boutons dans le dos

- les pois

- les vacances.

(je vous laisse remettre dans l'ordre).

Le temps des cerises...

Comme je suis en vacances depuis peu, et que pour fêter ça, il fallait bien me réconcilier avec Germaine (la machine à coudre), j'ai farfouillé dans ma tête et dans mes tissus pour trouver quelque chose de faisable, avec un patron déjà coupé, et rapide. (je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression de me répéter ).

Le temps des cerises...

Exit donc Burda à recopier sur le papier.

Et puis, je me suis souvenue du petit haut en jersey, avec le patron Scoop Top, qui était trop petit, et que j'avais dit que j'en referais un.

Le patron était déjà reporté, deux pièces seulement : je me suis lancée.

Le temps des cerises...

Vous allez me dire : les deux hauts n'ont rien à voir. Certes.

Les modifications, donc :

* La dernière fois, j'ai été très optimiste sur ma taille, et j'ai donc simplement rajouté 2 cm d'aisance au patron de bas (aha), et comme là, en plus, je travaillais du tissu non extensible, j'ai fait marcher mes neurones, et j'ai rajouté 8cm au centre du devant et du dos.
* Le dos est adapté pour mettre des boutons (ce qui ne change pas la forme).
* L'encolure est bordée de biais, et la forme a fait que ça baillait un peu. Après avoir râlé un peu ( c'est moi, mon biais est un peu raide ), j'ai trouvé la parade : j'ai passé un fil dans le biais, et ça fronce le biais légèrement, en me permettant de ne pas me retrouver à poils ( j'apprecie ).
* A part ça, j'ai gardé le patron :D

Le temps des cerises...

Eh bien je vais vous dire : moi, je l'aime mon haut cerises.

Le temps des cerises...

***

Patron : Scoop Top

Tissu : Drap de récup' (merci Aline !)

Boutons : récup'

Biais : maison

Repost 0
Published by Vyvyane - dans Couture Patron
commenter cet article

Vous Cherchez Quelque Chose ?

Archives